16 juil. 2014

Les conditions requises d'un (bon) coup d'un soir


Cette question sera toujours sujet aux débats : faut-il coucher ou non le premier soir ?

Après avoir longuement échangé avec mes copines autour d'une deux trois bouteilles de rosé, parlé du féminisme, de liberté sexuelle et mai 69, la question à se poser est surtout : 
Que faut-il pour un BON coup d'un soir ?

Alors quels sont les éléments importants pour un bon coup d'un soir ?

Dans le RER - ma vie, ma patrie -j'ai érigé la liste de tout ce qu'il fallait pour le bon coup d'un soir :

1/ Déjà, #labase, il faut être désinhibée, légèrement. Etre un peu pompette, guillerette ou très enjouée. Il ne faut pas être bourrée comme un râteau (j'aime remixer les expressions) car le vomis n'aide guerre à l'orgasme, ni totalement excitée telle la nymphomane sortant de vingt ans de réclusion car ça fait peur, mais simplement fringante. Juste assez pour se sentir bien, mais pas trop tarée non plus.

2/ Il faut évidemment être bien épilée, qui se sent d'attaque à l'intégrale du Kamasutra si on est pas passée chez le coiffeur avant ? Etre bien épilée ou "présentable de la touffe" aide à se sentir bien dans son corps pour en accueillir un autre, et ça, c'est tout le but de l'opération.

3/ Les beaux dessous aident également. On se sent femme, sexy, désirable et encore une fois cela accroît la confiance en nous et présage de beaux moments. On peut aussi penser que c'est complètement con vu qu'on va les retirer, mais rappelons-nous que l'envie passe aussi par les yeux ... Si possible, et afin d'éviter tout accident, ne pas mettre des dessous trop "luxe" non plus. Aucune envie que notre ensemble Darjeeling au prix d'un Darel ne finisse déchiré comme bouffer par un ours car Monsieur n'a pas su retenir sa fougue.

4/ Bon, le feeling est indéniablement important. Comment se lâcher et profiter pleinement d'un moment à deux (ou + chacun son délire) si on n'a aucune complicité avec la personne ? Même une connivence sur la pénurie de PQ dans les bars parisiens peut fonctionner, il faut simplement que le courant passe bien afin qu'il passe ailleurs. Et que la lumière soit ... 

5/ Selon moi (et mon acolyte), rien ne doit passer dans ton cul lors d'un bon coup d'un soir. On veut bien donner son corps mais pour le reste il faudra attendre (plus ou moins longtemps). A chaque jour suffit sa peine (cf. Nessbeal), on offre pas tout tout de suite ! Cela étant, si le mec est muni d'un micro-pénis, pour lui faire plaisir on accepte. Parce que de toute évidence, cela ne changera rien.

6/ Parlons peu mais parlons bien, le mec (ou la femme - free sex - ) doit savoir faire des trucs. Des trucs cool et savoir s'y prendre. Ne pas confondre par exemple le grain de beauté de ton genou avec ton clitoris. Ou encore tes poils de jambes avec tes poils de cul (cf. point 2).
Sans déconner, on aime faire l'amour avec quelqu'un qui connait le corps d'une femme, son fonctionnement et surtout, pas un mec "brouillon". Même si Monsieur (ou Madame - free sex again - ) ne connait pas spécialement les atouts et attentes du tantrisme, si on peut ne pas confondre diverses parties de mon corps ça serait bien. Un genou est un genou, une chatte est une chatte.

7/ Bon, soyons claires, il faut aussi avoir le FAC* un minimum pour avoir telllllllement envie de zob qu'on se lâche total. mais pas trop quand même (cf. points 1 et 5) et surtout, qu'on ne pas avoir envie d'attendre le deuxième soir. Mais ça, c'est une autre histoire.

Et sinon, pour que tous ces points réunis te donne le meilleur bon coup d'un soir de ta life, on se protège, toujours.



Bonne baise bise !

* feu au cul.

12 commentaires:

  1. Lolo CupCake16 juillet, 2014

    t'as la dalle Mona je le sens ! mdrrrr

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais eu de coup d'un soir mais ton article me fait mourir de rire : il est top. Et sinon, tu n'es pas trop en manque en ce moment? *siffle*.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout va bien, je m'achète beaucoup de courgettes !

      Supprimer
  3. Ton "(cf. point 2)" m'a tué ^^

    Une partie en + sur le lendemain aurait été pas mal non plus, mais comme toujours ta plume se suffit à elle-même :) ... comme le reste ?

    RépondreSupprimer
  4. Mona tu es incroyable, j'ai beaucoup rigolé comme d'hab, je valide tout les points que tu as cité, et figures toi que celui que j'ai épousé était censé être un coup d'un soir,on avait bien bu, et le terrain était bien préparé (mwahaha) mais je ne cherchais absolument pas à me caser, lui non plus. La vie est dingue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LA VIE EST VRAIMENT DINGUE !!!
      C'est top cette histoire, je m'en servirai de modèle désormais... "non mais j'ai une copine qui a rencontré son mari alors que bla-bla ..."

      Supprimer
  5. FAC en police 72 - gras - souligné - italique !!!!!
    MDR

    RépondreSupprimer

Instagram

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Formulaire de contact (dis moi encore que tu m'aimes)

Nom

E-mail *

Message *

Archive