19 sept. 2014

Barcelona Baby ☼ #Les bains de minuit


Deuxième opus de la saga de l'été 2014 "Barcelona Baby ☼!"
(épisode 1)

S'il y a bien un truc qui te fait réaliser que t'es vraiment en vacances c'est bien la plage.
Passés les premiers jours de blancheur mit team cellulite sur le sable, on sort ensuite le bikini string ficelle et on passe nos journées entre les selfies yeps au bord de l'eau et les tweets de toutes les plages où on fait du topless.
Le bikini on en parle ? Ou comment se rendre compte une fois installée sur ta serviette que ton maillot de bain est trop petit. Le haut cache à peine mes tétons et le bas me donne l'allure d'un gigot en string de bain.

Quand j'ai reçu mon maillot, je me suis trouvée trop canon bien qu'un peu pâle. J'ai donc fait des selfiekini, les ai posté sur Facebook, ai envoyé les photos à deux trois "amis" et voilà.
Je ne me doutais pas qu'après deux minutes de portage il serait trop petit.
J'ai donc passé le restant des vacances à alterner les baignades en sous-vêtements et en trikini.
Que vous pouvez admirer ci-dessous ...


Les baignades, la mer, le sel, les cheveux wavy ... les vraies vacances. Si on oublie les plages de Barcelone dont la propreté équivaut à la culotte de Miley Cirus et sont aussi blindées que ... la culotte de Miley Cirus, c'était quand même bien cool.
Sur la plage à Barcelone tu peux siroter des mojitos ou de la sangria directement importés d'un plateau pakistanais et pour 5€ tu peux aussi te faire masser. 

Barcelone by night, j'éviterais de parler de la soirée de la honte car j'ai promis à une certaine personne que je n'en parlerais jamais et surtout pas ici.
Sauf si j'appelais la protagoniste Annabelle. 

Annabelle et moi se sommes donc faites "rabattre" sur la Rambla, la grande avenue de Barcelone où tu peux aussi bien te procurer des invitations pour des soirées ou de la bière, des mouchoirs, de la drogue ou une Tour Eiffel miniature.
Après des jours et des jours à refuser leurs flyers, un soir nous nous sommes laissées tenter par l'expérience. Après tout, c'était les vacances et nous étions avides d'aventures.
Nous avons donc - tous en groupe tels des touristes pigeons - rejoins un bus afin de regagner la boite sur la plage, boite où le vigile m'a empoigné le bras comme si il voulait le ramener chez lui et qui m'a demandé ma carte d'identité vu qu’apparemment j'avais l'air d'avoir 16 ans.

Pour oublier l'humiliation → le bar, et au bar on boit, CQFD.

1er mojito : J'ai chaud, on sort ?
2ème mojito : Hi !! My name is Mona ! Nice to meet you !
3ème mojito : T'es relou ils sont sympas ! à BBF
4ème mojito : Elle est belle la mer tu trouves pas ? J'ai envie d'aller me baigner.
5ème mojito : Je n'ai plus de thsirt.

Nous sommes sorties de la boite les sandales dans une main et un verre dans l'autre.
Derrière nous, les deux brésiliens que nous avons semé car l'un n'était pas au goût d'Annabelle et que d'après elle "si on reste avec des moches aucun mec beau ne viendra nous parler".
Annabelle est snob, Mona aime tout le mode (exit mecs en sandales et sans dents).

assume ta culotte disco
Je cours, je trébuche, je tombe. J'entends ma copine au loin exploser de rire tandis que j'essaye d'enlever le sable de mes dents. Sur la plage, plusieurs groupes profitent de la Barceloneta pendant que des mecs en sacs à dos tentent de vendre leurs "cervesa.
Tout à coup, j'ai envie de faire pipi.

- J'ai envie de faire pipiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!


Toute la plage a entendu.


- Moi aussi !!! dit Annabelle.

Toute la plage s'en fout.


Nous décidons d'aller dans l'eau afin de faire notre petite affaire et faites pas genre on le fait tous. Qui va aux toilettes publiques pour faire pipi en vacances ? Y'a jamais de papier on le sait tous.
En plus dans les toilettes de plage tu ne sais jamais si tu marches dans de l'eau ou de l'urine.

Organisation oblige, nous relevons nos robes et avançons tout doucement dans l'eau.

Tu sais ce moment où tu fais attention pour ne pas te mouiller et que c'est toujours à ce moment précis que tu marches dans un putain de gros trou et qu'une énorme vague t'explose dans la gueule ?  C'était moi.

Une fois n'est pas coutume, nous nous retrouvons toutes les deux à poil et jouissons des bienfaits de ces vacances barcelonaises. 
Lorsque nos doigts sont devenus trop fripés et nos lèvres (de bouche ndrl) toutes bleues, nous sommes sorties de l'eau telle des naïades que nous n'étions pas. Et là ... gros drame.

- Il est où mon sac ?


Flash, je revois ma soeur me dire "si jamais tu niques mon sac je te nique la gueule", je revois mon chèque de 259€ pour mes lunettes Gucci, je me revois taper mon code de CB pour m'offrir ce rouge à lèvres au prix de ma facture EDF, je revois mes capo... OH PUTAIN, ma CB !
Réfléchis réfléchis réfléchis j'avais quoi d'autre ? Tampax, cartes de visite, mouchoirs, PORTABLE.
Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon.

- Mona ... 

Putain ma CB, je vais décéder.

- Mona ...

Et mon portable ... mes numéros de mecs, mes photos en string, mon agenda, mes photos de vacances ...  MES PHOTOS EN STRING

- Mona ?!!

Mais quelle vie de merde mais quelle vie de merde

- MONA !!!!!
- Mais quoi à la fin ?!!! Tu vois pas que je souffre !!!!
- Y'a plus ta robe non plus.



à suivre ...

10 commentaires:

  1. Oh merde ! J'espère qu'il y'a un happy end...
    Charlotte

    RépondreSupprimer
  2. Ma fille (oui je sais t'es pas ma fille!) t'es impayable, j'ai trop ris ^^ J'espère un happy end quand même ^^ J'ai voté ^^

    RépondreSupprimer
  3. HAAAN mais pourquoi je viens pas plus souvent, tu me fais tellement rire !!!!
    heureusement, je n ai loupé que 3 articles et du coup j ai ris 3 fois plus que si je n en avais lu qu un, je m'en sors pas trop mal.
    Ah et au passage, j ai voté pour toi au Golden Globe.
    Si ça pouvait inverser tes chakras , zoubi .

    RépondreSupprimer
  4. oui bien sur je voterais pour toi quotidiennement jusqu'à la fin de mes jours...
    mais alors, ton sac??

    RépondreSupprimer
  5. Oui j'suis toujours là... Chui en train de rire comme une vache.

    RépondreSupprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.