30 sept. 2014

Passion carton - Je (re) déménage


Mes nouveaux voisins ont quelques problèmes visiblement...
Pas d'pot ! (ha ha).

J'ai plusieurs passions dans la vie, 
  • fabriquer des trucs
  • découper des trucs
  • me balader en culotte alors que je n'ai pas de rideau
  • m'inventer une vie dans laquelle "je suis chroniqueuse pour des magazines féminins"
  • la mozzarella et les olives vertes.
mais je ne me doutais pas que déménager serait ma nouvelle lubie 2014.

2014, ou l'année où j'ai déménagé trois fois. Oui trois fois, comme dans 2+1, les mousquetaires, jamais deux sans trois, la ville de beauf destock et le nombre d'orgasme d'une crevette en milieu naturel par sodomie. Ça va être la quatrième fois que je refais mes putains de cartons.

En 2014, j'ai vécu successivement chez mon mec/ex/trouduc / mon lit et mes larmes de panda = chez ma mère, puis j'ai trouvé un appartement, celui que je m'apprête à laisser derrière moi.
Je lui ai donné mon argent, mes larmes, mes joies et tous mes espoirs. C'était mon nouveau départ.
J'ai haï cet appartement car ce n'était pas le sien et puis je l'ai adoré et décoré comme il me plaisait, c'était mon trophée, ma médaille, ma récompense.
J'ai espéré y ramener autant de mecs que j'ai de sacs d'extensions de cheveux mais au final, la seule personne venue partager mes draps est mon neveu de deux ans et demi.
Non ceci n'est pas un appel à la reproduction. Bisous.

J'ai mis toute mon énergie dans cette nouvelle vie, j'ai ré-appris à vivre seule et apprécier et j'ai repeins toute la pièce pour m'y sentir bien (avec l'aide de quelques personnes, il y vrai).
C'était mon chez moi, la preuve que j'étais debout malgré les embûches que la vie parfois nous réserve. J'ai continué d'avancer et j'ai aménagé ce cocon, mon cocon.
J'ai fait ma crémaillère en juillet et cette semaine, je re-déménage.

#Passioncarton.

J'ai vécu à peine six mois dans cet appartement et hier j'ai signé un nouveau bail.
En rentrant chez moi, c'est le coeur lourd que j'ai refais mes sacs sauf que cette fois-ci je quittais mon appartement pour un autre plus grand et parce qu'on men offrait l'opportunité.

Le destin est un sacré farceur, j'ai galéré pour trouver un appart et à l'heure où j'écris j'en ai deux. Je me sens un peu VIP c'est vrai, n'empêche que je ne me suis jamais sentie aussi perdue qu'en ce moment. Pas même quand j'ai croisé un chameau ...
Les gars, cette année aura été pleine de surprises (HA HA HA <-- rires jaunes), déménager trois/ quatre fois n'est pas une mince affaire. Inutile de préciser qu'en plus je n'ai pas le permis n'est ce pas ? Cela rajouterait une touche de tragico-patos à mon récit et on perdrait de vue l'objectif principal, c'est à dire MOI et ma capacité au paradoxe.
J'aime l'imprévu, l'aventure.
Je déteste le changement.


Demain ce week-end ou la semaine prochaine je vais re-déménager pour un appartement plus grand et moins cher, après un an et demi d'attente on m'a (enfin) proposé un logement social. 
A vrai dire je n'y croyais plus, je pensais qu'on me proposerait un appartement l'année prochaine ou dans deux ans. Je ne m'attendais pas à re-quitter les lieux aussi vite. La vie est ainsi faite, changement, nouveau départ, des opportunités s'offrent à nous quand on s'y attend le moins

Je devrais être ravie mais j'y arrive pas. Je pensais être tranquille, posée, moi et ma déco sur les murs, moi et mes photos accrochées de part et d'autres de mon studio, studio qui m'a pour ainsi dire sauvé, accompagné alors que toute mon existence avait été remise en cause et qu'accessoirement chaque parcelles intérieures de mon corps s'étaient explosées et se sont baladées pendant des mois tranquille dans mon âme me faisant l'effet d'un tatouage permanent dans la cage thoracique et l'estomac. 
Ça c'était pour la minute poète torturée.             

L'avantage ? Mon appartement sera plus grand et moins cher et surtout, je ne vivrais plus à 200m du chirurgien maudit qui a fait de mon corps une publicité pour erreur médicale. #toujourspoètetorturée.

L'inconvénient ? J'ai dis que j'avais tout repeint ? Ah et je m'éloigne de mon travail aussi. Mais bon, dans la mesure où je vais bientôt partir de mon boul ... ah oui, parce que je vous ai pas dit ? je vais changer de boulot aussi.

Un nouvel appart. Un nouveau boulot. Espérons que la prochaine étape aura une grosse queue.

La bise.

14 commentaires:

  1. Troyes, c'est pas une ville de beauf, non, non ! (comment ça je suis de mauvaise fois vu que je suis troyenne à la base ?)
    Nouveau appart, nouveau boulot, elle commence bien cette année, non ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bossé à la Foire de Troyes ! (bon ok y'a pas que des beaufs ... #meaculpa)

      Supprimer
  2. voilà Mona, dés que j'arrive sur ton blog et que je lis Mannequin Blogueuse, ça me met dans une joie, je te dis pas!! ^^ c'est beaucoup de bonheur. Ton malheur donne du bonheur, j'espère que ça te console un peu ;-) Mais ton bonheur donne aussi beaucoup de bonheur ;-) Bon courage pour le déménagement <3

    RépondreSupprimer
  3. Et merde. Je ne verrais plus jamais mon chat de la même façon.

    RépondreSupprimer
  4. bon courage Mona, j'ai déménager deux fois (avec le permis) et je suis vaccinée, alors 4 fois sans le permis, j'ose à peine imaginer.

    J'espère que tout ses changements sont de bonnes augures ^^

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  5. Bon déménagement et tu vas pouvoir te faire un cocon qui sera encore mieux que celui-ci j'en suis sûre ;) ! et puis qui sait l'homme de ta vie est peut-être un de tes futurs voisins ^^ ! bisous bisous
    Sarah

    RépondreSupprimer
  6. nonnnnnnnnnnnn la conclusion de ouf !!!! j'ai riz

    RépondreSupprimer
  7. tu me tues! je t'assures, je suis epatée par ce talent que tu as pour ecrire, mettre en page.. c'est cru, tres cru, parfois tristou et super drole dans la seconde...c'est pas que les fleurs soient gratuites aujourd' hui, mais j'ai fais une vraie découverte avec ton blog (je m'en félicite, c'est vraiment pas cher aujourd hui lol) je sens que tu es à deux doigts (trois?) de virer ta cutie mais sois relax, moi aussi je suis hétéro (en + mon mec en a une enorme et je l'ai féré en lui faisant 2 enfants, tu vois le genre??! :p ;-) XD) je suis vraiment contente de découvrir ton blog et ton univers, même si je suis obligée de rire de toutes les merdes que tu endures, je compatis aussi beaucoup, je sais ce que c'est qu une rupture, un retour chez maman, des déménagements à la pelle...je connais ;-) mais comme dirait thomas de secret story 6 (ou 7?) (oui, j'ai des references intensément culturelles) LA ROUE TOURNE, ELLE EST PAS CARREE!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous tes jolis mots, celui là me touche particulièrement ...
      Je connaissais pas cette référence et je VALIDE !!!

      <3

      Supprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.