9 oct. 2014

Hélène, elle s'appelle Hélène

22 ans tête de genou.
Un jour je l'ai vu j'ai tout de suite su que ... 

Bébé j'te mentirais si j'te disais que je me souviens de notre rencontre, on sait toutes les deux que je t'ai confondu avec Henri M. mais malgré cette erreur d'enfant relançant la théorie des genres nous sommes quand même restées copines.
Ces jeux d'enfants dans lesquels tu faisais toujours le mec et ceux où j'étais toujours la petite fille qui se perdait, cf. ton premier coup de pression en 1994 ont scellé à tout jamais notre amitié.
Tellement différentes, moi jadis petite fille aux robes à volants et toi garçon manqué, mais pourtant si complémentaires j'aurais du hurler au scandale quand on nous a ordonné de ne plus nous parler pendant une semaine en CP tout ça parce qu'on avait fugué de l'étude. 
Il me semble que c'était légèrement illégal mais à cet age là on croit tout ce qu'on nous dit.
Ça doit être pour ça que je me suis retrouvé avec ma tête de piaf à lunettes à faire coucou au ciel tout ça parce que "fais coucou au nuage c'est La Bête il a mal au bras" ou que j'ai réellement cru que tu vivais à Disneyland. Pouvons-nous dire que mes nombreux plans qui suivirent furent ta punition ?
Entre mes robes à fleurs et tes baskets on a traversé les années. Un peu plus de frères et soeurs et surtout plus de fringues, en passant par tous les styles vestimentaires et capillaires on a vécu côte à côte tout ce temps.


Je me rappelle des années noires, celles qui nous ont forgé et meurtri en même temps. Ces soirs où on avait une CENSURED pour deux et qu'on se retrouvait à mi-chemin de chez nos mères pour pleurer sur nos vies - au sens propre comme au figuré - il est vrai que j'ai une tendance au drame légèrement plus développée ... On s'est soutenues et on a avancé toutes les deux.
Je me souviens des soirées pyjama où tu m'apprenais comment rouler des pelles sur gros nounours et les bananes pour ... enfin nos soirées sont devenues un peu plus mondaines, on danse sur des tables maintenant et on fait Hanouka. C'est l'évolution, nous sommes devenues des vraies femmes.
Tu seras toujours celle avec qui je fais des photos de nos seins en tentant que les miens ne prennent pas toute la place tout en écoutant Fauve et sirotant du Chardonnay.
Tu seras toujours celle que j'appellerais sur le chemin du retour pour dire que je vais me pointer en bas de chez trouduc et lui dire que je l’emmerde et qui me dira de ne surtout pas le faire.
Tu seras toujours celle à qui j'enverrais ma gueule en MMS le lendemain #têtedecul / #têtedanslecul en te remerciant de m'en avoir dissuadé.
Tu es celle qui a fait tous mes déménagements et monté tous mes meubles IKEA en moins de cinq minutes.
Tu es celle grâce à qui j'ai une vie sociale parce que t'as le permis et que malgré que je sois un chat noir tu me conduis toujours partout.
T'as été là quand mon père est parti. T'es restée quand moi je suis partie.

J'ai été là pour t'épiler quand CENSURED. T'as été là pour me consoler quand moi j'ai passé le cap.


T'es la seule personne que je peux appeler dans la nuit pour te dire que je suis avec un mec que je connais depuis trois secondes.
T'es la seule personne que je peux appeler le soir suivant pour te dire que je suis avec un autre mec et qui me jugera pas.
Malgré que tu sois sortie avec Olivier B. je t'aime quand même. Parce que quand t'es pas là j'suis pas moi et qu'il manque un truc. Parce que même si on est très différentes on s'assemble quand même et que t'es la seule avec qui je peux chanter petit robot.
Tu connais tout mon passé et tout mon présent jusqu'à mon nombre de cheveux (douze) et de poils de culs (trois cent huit), tu connais et fais parti de mes souvenirs et ton soutien m'est précieux.
Même si tu veux pas te faire tatouer avec moi il est fort probable que j'affiche un H&M sur mon bras incessamment sous peu et quand tu me diras que je suis une boloss et que c'est immonde je t'aimerais toujours.
T'as détesté F. et c'était justifié. T'as dis que Niquedalle était inutile et t'avais raison. Tu as bien vu que B20 était un psycho et t'avais totalement raison. Tu disais que les mecs plus jeunes étaient des bons coups et ... t'avais encore raison. En fait tu as toujours raison à mon sujet et c'est insupportable et même si hier soir tu m'as dis que mes nouvelles lunettes étaient "un peu trop grandes non ?" je les ai prise quand même pour avoir l'impression de faire des choix seule mais je sais que tu me remonteras le moral quand je te dirais qu'elles me font une tête de bite.
T'as toujours été là quand j'ai eu besoin de toi et je me sens bien nulle quand je fais la comparaison car j'espère être à la hauteur de ton amitié. 
C'est toi qui m'a dis que "ta combi noir avec le ptit haut à dentelle te va super bien pourquoi tu la mets pas ?" alors que je me sentais nulle et grâce à qui ladite combi s'est retrouvée sur un parquet barcelonais et mon haut sur le toit.

Merci pour toutes les fois où tu m'as offert des grenadines pendant que je te narrais que j'avais CENSURED avec CENSURED au bout de deux mois et que je trouvais que c'était tôt et que j'étais une slut. Tu m'avais dis que c'était normal et que lorsque l'on serait plus grandes on CENSURED le premier soir, je t'avais répondu "jamais de la vie" ... et t'as encore eu raison. 
C'est pas pour rien que t'es celle à qui j'envoie des MMS de mes futurs achats pour avoir un accord, t'es mon coach de vie et tu te trompes jamais à mon sujet. C'est très troublant d'ailleurs.

T'es la seule avec qui je peux avoir des débats sur "les bouts coupés, bien ou pas ?" et surtout passer des soirées entières à faire des listes de nos mecs sans mentir,

- J'le mets lui ?
- Ba oui tu le mets !
- Non mais ça compte pas ...
- Si ça compte !
- Et lui je le note ?
- Ba, il compte pour un demi non ? Vu que bon ...
- Ouais T'as raison.



Tu me fais tellement rire que j'aurais voulu mémoriser toutes nos conversations SMS et en faire un livre.
Mon amour, tu es et resteras pour toujours l'amour de ma vie. Même si nos seules vraies disputes ont eu lieu à cause des mecs qui nous cassent les couilles, tu seras toujours la seule à prendre la place dans mon cœur de femme en fleurs dont tu es la pétale principale.

Aujourd'hui c'est ton anniversaire et c'est la 22ème année que je te le souhaite.
On a fait des goûter
On a fait des boums
On a fait des soirées
On va aller se bourrer la gueule chez Georgio en chantant Hava naguila hava
Merci d'être toujours là même si j'ai des problèmes de cheveux assez récurrents.
Merci d'être ma copine même si je m'habille chez Pimkie
Merci d'avoir assurer la fin des vacances à Barcelona Baby
Merci de ne pas avoir divulgué que toutes mes photos FB sont retouchées
Ni que j'ai CENSURED avec qui tu sais, je sais que ça t'as beaucoup coûté
Merci pour ces verres à vin qui m'ont trop touché
Merci pour tes postit qui m'ont fait pleurer à Easy Monnet*
Merci d'avoir caché mes trucs de déco à Easy Troux** parce que c'est vrai que ça n'allait pas du tout
Merci d'être venue me retrouver devant la fac quand Mamé est partie
Merci d'avoir toujours des idées foireuses sans quoi nos vies seraient bien monotones
Merci pour toutes ces fois où on écoutait "Paname" de Booba dans ta caisse
Merci à ta mère de t'avoir créée et d'être ma marraine depuis ce jour où elle m'a répondu "ok mais travaille bien à l'école"
Merci pour cette intervention sur mes plans carottes qui n'ont plus jamais eu lieu et grâce à quoi maintenant je suis une fille de la night
Merci pour "y'a ta mère qu'a son salaire"
Merci pour mes 5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24 et 25 ans ...
Merci de ne jamais me laisser me marier
Merci de n'avoir jamais parlé des raps que j'écrivais
Merci de ne jamais me balance en soirée quand je mens
Merci d'être la marraine d'Isabella
Merci pour les Louboutins que tu vas m'offrir pour mes 30 ans
Merci d'essayer tous les ans de m'apprendre à faire des pourcentages pendant les soldes
Merci de me rendre Isabel hiver
Merci d'être ma BFF depuis 22 ans.

Je t'aime pour toute la vie.

Joyeux anniversaire mon amour de ma vie, joie de mon univers.



été 1999




"Une amie c'est quelqu'un qui sait tout de toi, et qui t'aime quand même".
et c'est une fille pas comme les autres.






*ancien appart
**nouvel appart
CENSURED = à remplacer par "FAIRE SES DEVOIRS" cf. ta mère l'espionne

12 commentaires:

  1. Joli récit d'une trèèèèèès longue amitié !
    C'est vachement beau d'avoir une si vieille copine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est surtout beaucoup de dossiers ! Impossible de se séparer maintenant ce serait trop dangereux ...

      Supprimer
  2. trop chouette votre amitié... mais t'as ECRIT DU RAP???? Wait, WHAT?
    Si la jolie Hélène (je voulais mettre la Belle Hélène mais bon y'a conflit là, y'a confusion) de bien vouloir m'envoyer un lien, soundcloud, youtube ou autre spotify conviendra très bien :) que j'me marre un peu, bordel!
    Momo, ta plume is gold! Tu m'fais marrer à l'autre bout du monde si c'est pas beau ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chloedam je t'enverrais mes premiers écrits tu verras je t'entendrais rire jusqu'ici !!
      <3

      Supprimer
  3. Wahou ! Quelle p*tain d'amitié !
    Je regrette presque de ne pas avoir de meilleure amie.
    Je regrette de ne pas avoir de meilleure amie.
    Wahou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les copines c'est bien aussi !! Heureusement qu'elles sont là aussi !

      Supprimer
  4. Alors comme ça on rape Mona?! C'est pour choper HIN! Bon annif et continue de nous faire rire :)

    RépondreSupprimer
  5. C'est génail d'avoir une amie comme ça.
    Garde la bien, c'est rare^^
    "Mon précieu..."

    RépondreSupprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.