16 févr. 2015

C'est décidé, j'arrête l'Iphone en société - PART I


Le titre aurait également pu s'appeler : "je ne sortirais plus mon téléphone de manière intempestive afin de surveiller mon accession pseudo-sociale lorsque je suis avec des amis".


...



...


Pardon j'avais une notification.


Le triste constat s'est fait via Messenger - doux paradoxe - au beau milieu de notre conversation "Objectif bomba", censée parler d'abdos et de programme de fitness mais où se trouve parfois quelques dérivés de sujets type homme, sexe, connard.
Cette fois, une de mes amies ne partageait ni l'imprim écran des dernières conversations avec son mec, ni le foutage de gueule de la dernière photo postée de Vanessa, ayant pris 30 kilos depuis le bac (on t'embrasse Vaness).

Je vous laisse découvrir la vidéo du choc social ici-même.

Honnêtement la vidéo m'a mise mal à l'aise, parce que j'ai reconnu nos soirées, nos manies, nos tics, nos tocs d'être sans cesse collés à nos téléphones et que cette vidéo prouve bien que non seulement on a l'air con mais en plus ça en devient ridicule.
C'est vrai qu'au resto, au café, j'observe souvent les gens autour de moi et la plupart sont sur leurs téléphones, lorsqu'ils ne prennent pas des selfies parisiens ou des photos de leurs bouffes.
Il est en effet récurent de passer de looongues minutes sur son téléphone à checker Facebook, instagram, twitter et le Monde *lol* alors qu'on est censée passer la soirée avec une copine ... qui elle aussi est sur son portable.
Curieux quand on y pense non ? Pour ne pas dire pathétique.

Pourtant on ne peut pas s'en empêcher, quitte à actualiser dix fois de suite la même page alors que non, il n'y a toujours aucun like supplémentaire, ta vie pue la merde.

Suite à cette vidéo choc, un peu à la manière de Pascal le grand frère "non mais c'est pas possible que je sois comme ça, je ne pensais pas que c'était à ce point ..." moi et mes amies avons décidé de modifier notre approche des réseaux et surtout, arrête de dégainer l'Iphone inutilement alors qu'on regarde un film, buvons un verre, faisons une pause d'une minute trente entre les crunch et la planche.

C'est addictif toute cette pression sociale et la chasse aux abonnés, pire que la nicotine, pire que le cannabis, pire que Game Of Thrones ... Et nous pauvres pantins, sommes scotchés à nos smartphone comme si la non actualisation de cette page nous ferait passer à côté d'une chose méga importante.

Du style la nouvelle photo Facebook de votre petite soeur ou la nouvelle vidéo d'un chat que maman vient de publier.
FAIL que nous sommes.

Ma chère mère avait d'ailleurs vu clair dans cette spirale infernale, c'est pourquoi désormais lorsque nous allons manger chez elle le dimanche soir nous avons l'obligation de laisser nos portables dans LA boite et l'interdiction d'y toucher de la soirée. Au début on gueule parce qu'on peut pas faire de selfies canapé #selfiecanapé et puis finalement, c'est beaucoup mieux comme ça. On discute, on se regarde dans le blanc des oeufs yeux, on s'insulte. Un vrai repas familial.

Notons qu'il n'y a plus de risque de renverser son coca sur son portable ou de galérer à lui trouver une place entre le pain et le boursin. 

Et merde.


Le plus dur, c'est bien évidemment en société. Je ne parlerais pas du téléphone dans les transports en commun étant donné qu'après trois vols de portables j'évite de dégainer mon nouvel Iphone dans le métro. Sait-on jamais ...

Samedi soir c'était donc la Saint Mytho, nous avons passé la soirée entre meufs à bouffer de la pizza et boire du coca - gueule de bois de la veille oblige - tout en matant des dvd de cul. Oui les femmes font ça aussi.
Nous avons donc inauguré notre nouvel adage "ne soyons plus connes, rangeons les smatphones" lors de cette soirée.

Pleine de bonnes résolutions nous étions, peu de temps après nous faiblions ...


- Franchement on est bien là nan ?
- T'as pas entendu sonner ?
- On discute, on échange, comme avant !
- Nan mais sérieux il sonne pas là ?
- Et regarde cette table de la Saint mon-cul, elle est belle non ?
- J'ai envie de la la prendre en photo
- Et si il appelle ?
- [...]

Bon, j'en conçois la théorie est bien belle mais la pratique bien compliquée. On dirait des droguées en cure, en manque de leurs perfusions de like et de vues.
Respiiiiiiiiiiiiiiiiiiirons.

- Je regarde juste deux minutes un truc
- J'attends un mail
- Ouais j'avoue je dois télécharger la dernières version d'IOS je pourrais profiter du wifi ...

Putain ... ça va être dur les gars ...
#courage



22 commentaires:

  1. Papounet a aussi la boîboîte à smartphone. Et on a pas le choix. Non parce-qu'une fois le réveillon de Noël où les moins de 50 ans sont restés scotchés au tel, PAS DEUX !!
    J'essaye, c'est dur. Trop dur. Puis fb, twitter, IG, Hellocoton, snapchat... :'( TELLEMENT besoin de voir la photo de la conne + ses macarons... TELLEMENT besoin de regarder la vidéo du connard + son fitness. TELLEMENT envie de savoir si Kyllian a pété dans son bain...
    Frustred.
    Mais j'essaye.
    Force et Honneur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais Kyllian et ses pets, tellement important !!

      Supprimer
  2. Très bonne résolution Mona!

    Quand j'étais enseignante à Toronto, je demandais aussi à mes élèves de laisser leur téléphone sur mon bureau ( parce que là-bas y' a la wifi dans l'école...) et au bout de quelques cours, je n'avais même plus besoin de le demander. J'avais toute leur attention et ils étaient présents, pour de vrai.

    Je crois que c'est important de pouvoir mettre son téléphone de côté. Sinon ça fait de nous des... idiots/accros?

    Bon courage! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que c'était une excellente idée !!! Ça fait du bien de se déconnecter parfois, à force on devient trop con ... nectés !

      Supprimer
  3. Mon téléphone ne va pas sur le net, je n'ai que HC...et de toute manière je trouve ca d'une impolitesse crasse! Donc je ne dégaine que si mon téléphone sonne (9/10 le boulot) ou si j'ai un sms (9/10 le boulot)

    Donc j'ai facile. Par contre mon mec l'a et on fait du coup des trucs à deux, un regarde des vidéos de cosplay, on lit des blagues et puis on se parle. Beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
  4. Arrête moi je flippe trop de cette addiction !
    Vendredi au resto avec une copine, elle prends son plat en photo, je nous prends toutes les deux entrain de boire un Kusmi Tea à 10 balles la tasse.
    Samedi, je prends une photo de mon cadeau de St Valentin,
    Dimanche je publie le dessert qu'on a mangé la veille, je prends des selfie en plein soleil...
    (et j'ai pas voulu aller me balader toute seule car mon portable avait plus que 2% de batterie, et que tu comprends si j'ai pu de batterie sur mon tél et qu'on m'agresse comment je fais...)
    BREF !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut se déconnecter parfois !! Ne plus "smartphoner" inutilement

      Supprimer
  5. Ha ouais... Quand même hein... C'est du lourd !
    Perso rien ne m'agace plus que de passer une soirée avec une pote qui est rivée sur son téléphone parce qu'elle y discute par sms avec son mec (je ne veux pas connaître la teneur des sms... non...). Au final je me prends des vieux vents avec ma vanne à laquelle il fallait rire sur le moment et mon "santééééé" tombe à l'eau puisque je trinque contre son Iphone. Ouais les téléphones c'est nul... (surtout quand moi je n'ai pas d'amis à textoter). D'ailleurs smartphoner en public ça s'appelle du "phubing" (si si c'est vrai en plus !). Courage les filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHAHAHAH moi ça me fait trop rire le santé, je le ferais la prochaine fois !! *dédicace* SANTE !!! Le phubing c'est trop relou je suis d'accord !

      Supprimer
  6. ou sinon tu fais comme moi, tu casse ton téléphone, l'envoie en réparation pour un mois, apprends au bout de ce mois qu'il n'a toujours pas été envoyé et donc c'est reparti pour un mois et dns tous ca, naïve comme moi, tu ne cherche même pas à le remplacer en te disant qu'un mois c'est pas la mort .... deux, faux pas abuser non plus xD
    mais plus sérieusement, j'ai décroché de mon smartphone de façon un peu brutale mais c'est vrai que ça fait du bien ... au début c'est dur mais finalement, on se remet à vivre en vrai, plus juste par écran, et maintenant j'oublie carrément le téléphone à la maison, je ne suis même plus paniquée ^^
    bisous et merci pour ton article =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une cure est donc bien nécessaire ! merci à toi !

      Supprimer
  7. Mais c'est juste mort!
    J'ai 250 msg what's app, 50 notif facebook, 30 instagram et 150 msg hangout par jour.

    Et si j'ai le malheur de ne pas répondre dans les 2 heures qui viennent je me fais déchirer la gueule!
    Mon Nexus me harcèle! Je suis un PUTAIN d'esclave! J'en suis limite à prendre des selfies d'après-baise.
    Merci d'ouvrir des cures de désintox à l'intention de ma catégorie de personne.

    Love you Mona.
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais consulte !!! Et divorce du Nexus !

      Supprimer
  8. Superbe article ! J'ai bien ri j'avoue, c'est très bien écrit !
    Il faut avouer que le smartphone a beaucoup fait évoluer les rapports sociaux, et pas franchement dans le bon sens quand des amis se retrouvent "dans la vie réelle". J'ai personnellement la chance d'avoir des amis qui sont contre cette hyper-connectivité. C'est simple, lorsqu'on est en soirée, dès qu'une personne s'attarde un peu trop longtemps sur son smartphone, on crie "arrête de geeker !" et en général la personne concerné repose son portable. Même la TV on a tendance à la couper pour ne pas couper court à la communication. Il y a juste nous, les yeux dans les yeux et un peu de musique pour se sentir bien.
    J'ai eu des amis qui passaient leur temps scotchés sur leur smartphone, ou qui ne perdait jamais une occasion de s'isoler sur la playstation ou devant une émission merdique à la TV. Résultat, ni réelle discussion, ni partage. J'ai fini par m'éloigner de ces personnes.
    Bref, le smartphone c'est cool, mais parfois faut savoir décrocher et vivre VRAIMENT, dans la vie réelle, en dehors l'image parfaite de soi-même que l'on essaye de véhiculer sur les réseaux sociaux.

    Marine

    PS : Cette galerie de photos, parfaitement adaptée au sujet, pourrait t'intéresser ;-)

    http://www.polkagalerie.com/fr/catherine-balet-travaux-strangers-in-the-light.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !! Visiblement ce sujet a beaucoup fait parler, nous sommes tous concernés !
      A bientot !

      Supprimer
  9. non mais c'est clair ! Impossible de décrocher pour moi.

    RépondreSupprimer
  10. TROP D'ACCORD ... Fait chier d'être accro à son I-phone, fait chier les copines qui publient sur Instagram pendant que tu leur racontes l'histoire la plus palpitante de ta vie !

    Ouais, mais la dernière fois, j'ai fait abstinence de mon I-phone pendant 24H pour faire visiter la capitale à ma cousine et devinez quoi ? Quand j'ai retrouvé l'homme de ma vie Apple (HUMOUR), je venais de louper L'ÉVÈNEMENT DU SIÈCLE : un défilé de mon créateur préféré en entrée libre pour le vernissage des nouvelles expos du Palais de Tokyo :'(
    N'EST CE PAS TROP INJUSTE ?

    Et après ça, quelqu'un veut essayer de me faire décrocher ?
    C'est perdu d'avance ... (SAUF pendant les apéros et les repas entre copines,et les soirées, parce que c'est INSUPPORTABLE ! ) (OK pour UNE photo sur Instagram -il faut bien faire rager le peuple- mais c'est tout ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut DOSER !! Courage à nous ! pas évident ...

      Supprimer
  11. Je n'aime pas aussi l'iphone et je ne comprends pas les gens qui sont dépendants de cette marque! S'ils l'aiment des applications on peut trouver les programmes où les jeux à quoi on peut jouer dans n'importe quel gadget. J'ai trouvé un http://casinoenlignecanadians.com/ et je peux jouer à mes jeux préférés n'importe où et quand! :)

    RépondreSupprimer

Instagram

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Formulaire de contact (dis moi encore que tu m'aimes)

Nom

E-mail *

Message *

Archive