11 mars 2015

Paris ... et ses pigeons


Personne n'a échappé au beau temps que nous avons eu le week end dernier. Personnellement, je suis le genre de personne qui sort ses lunettes de soleil au premier rayon, même si il fait -2°C ou qu'il neige.
Surtout depuis que mes solaires sont adaptées à ma vue je peux aisément dormir et/ou travailler avec sans avoir l'impression d'avoir les yeux d'une centenaire.
Vous imaginez donc bien qu'à 11h00 ce samedi j'ai pris mon petit dej avec mes Rayban vissées sur les yeux, à la manière des Anges de la loose, les extensions bon-marchés en moins - et le mec tatoué.

Tout le monde visualise la scène ? Mes biscottes bio, mon épi dans la mèche et les lunettes de soleil en train de regarder The Big Bang theory ? La même, mais avec mon chat qui lape mon Nesquick.

Cinq heures plus tard et le cheveux propre, je me décidais à afficher ma dégaine de star et mon cul récemment sculpté par les abdos fessier (ah ah ...ah) sur Paris, ville de l'amour et du métro qui pue.
Rappelez-vous j'adore la Tour Eiffel, j'y ai donc rejoins ma copine Séverine *rimes* pour une séance de tourisme parisien.
Sauf que dans Paris, il y a ... les pigeons.
Chacun connait mes problèmes avec les pigeons, sachez qu'ils ont débuté bien avant ce passage tragique post-Titanic, juste en bas de la Tour Eiffel justement et avec un mec sinon c'était pas drôle

Solal pour ne pas le nommer, m'avait emmené à la Tour Eiffel et nous avions échangé notre premier baiser sur un blanc public *banc public*. Ce moment aurait pu être très romantique si un putain de pigeon n'avait pas décidé de s'échouer à ce moment précis dans ma face. Oui j'ai bien dit ma face. Certains se font chier dessus moi je me fais attaquer.
Le pigeon m'a littéralement foncé dessus et m'a arraché - limite - un bout d'oreille. Normal. Tout le monde visualise la scène ? Très bien.
Est-ce que Solal a tapé le fou rire de sa vie et dix ans plus tard je l'entends toujours glousser ? Absolument.
Est-ce que depuis j'ai lancé une Vendetta contre les pigeons parisiens ? Evidemment.
Je suis d'ailleurs toujours à la recherche de mon lobe ...
Hein ? Pardon ? Comment ça s'est fini avec Solal ? Très simplement, 

Mona : Gwen ! j'ai un mec !
Gwen :  Moi aussi !
Mona : Comment s’appelle ton chéri ?
Gwen : Solal.

Fin du flashback.

Quoi qu'il en soit tu ne peux pas te balader dans Paris sans faire face aux pigeons qui dominent la ville. le problème étant que maintenant ce sont nous, qui sommes pris pour des pigeons ...

Tour Eiffel - 16 heures - Mona & Séverine dans le game.
Rayban sur les yeux et carte bleue devenue rouge, nous préparons notre ascension.

Ascenseur
9 € adultes
7 € moins de 24 ans
4.50 € enfants

Escaliers
5 € adultes
4 € moins de 24 ans
3.50 € enfants

De plus, il faut compter 6.50€ de plus pour aller jusqu'au sommet, sachant que les prix cités plus haut ne concernent que les deux premiers étages.
Etant sportive et pauvres, nous avons donc pris l'option escaliers.
Ai-je réellement le temps de dire que j'ai 26 ans alors que j'ai une tête d'enfant et peut m'en servir à des fins économes ? Je ne pense pas.
J'ai tenté de pousser le vice jusqu'à 11 ans mais Séverine me l'a déconseillé, mes seins me trahiraient trop d'après elle.
Dix minutes de queue plus tard, c'est moins que pour commander un verre au Social Club, nous étions en train de patienter intelligemment (faire des selfies) lorsqu'une employée de la Tour Eiffel s'est mise à scander que les caisses allaient bientôt fermer pour les escaliers et nous invitait donc à prendre les ascenseurs.
Par bientôt elle voulait dire 28 minutes, sauf que ça, la plupart des gens ne l'ont pas compris et se sont mis à quitter la file en direction de l’ascenseur à ... 9€.
7 minutes à peine plus tard, nous étions à la caisse, bravo le marketing consomationnel (ce mot existe, je l'ai entendu sur NJR12) pendant que les touristes faisaient encore la queue pour les ascenseurs ... PIGEONS #1

- Quel âge vous avez Madame ?
- Mademoiselle ! J'ai 23 ans et deux mois ! (qui s'en fout ?).  La dame n'a pas relevé, le mec de la sécurité moins vu qu'il m'a dévisagé pendant à peu près trois mille ans. Après mûre réflexion je me suis rappelée qu'il m'avait viré d'un bar il a y a deux ans. Passons ...

Escaliers à gauche, c'est parti.

+10 minutes

Qui a eu cette idée de merde ? J'ai le vertige et suis asthmatique, c'est un peu comme si tu demandais à un raciste agoraphobe de prendre la ligne 4.

Je me demande quel est le nombre de personnes qui se sont jetées du haut de la Tour Eiffel ...
Ne surtout pas regarder en bas, ne surtout pas regarder en bas, ne surtout pas reg... putain j'ai regardé.

- Je tombe là non ? Je le sens je tombe !

Je me demande quel est le nombre de touristes tués par chute de personnes qui se sont jetées du haut de la Tour Eiffel ...

- Ça bouge, je le sens ça bouge, ça va s'écrouler ...

+ 15 min de sketchs que vous pourrez retrouver sur Youtube catégories "freaky french" nous sommes enfin arrivées au ... premier étage.
Paris vue d'en haut, une beauté. Magnifique, la lumière était splendide, le temps clair, le soleil brillait, c'était trop beau.



Je me demande quel est le nombre de chute d'Iphone du haut de la Tour Eiffel ...

Quelques clichés plus tard, 23% de batterie en moins nous attaquions l'ascension du deuxième étage.
Que quelqu'un m'explique pourquoi je m'obstine à fumer, même deux clopes par jour ? J'ai craché tous mes poumons. Sur les touristes d'en bas oui. C'était soit sur eux, soit dans ma main qui tenait la barre des escaliers. Je n'allais pas tenter de tomber de la Tour Eiffel juste parce que vous avez peur des microbes, merde ! Et puis le temps de tomber dans vos moumoutes le microbe a le temps de se désintégrer dans l'air non ? Mais là n'est le sujet.
Trois mollards plus tard (oh ça vaaaa je rigole) notre ascension était terminée, nous avons pu jouir de la vue, fières de nous. Paris est vraiment magique ... Le soleil se couchait timidement, le temps s'est arrêté, plénitude suprême ... J'ai quand même hyper mal aux cuisses.

- J'ai perdu au moins deux kilos là non ?
- De poumons ouais ...

Je respire, j'admire, je suis heureuse, c'était vraiment une super idée. J'adore cet endroit, pourquoi je ne prends pas un appartement ici ? C'est tellement beau. Ah oui ! Pardon ... l'euphorie, j'oubliais ... la crise autant pour moi.


On a ensuite fait un tour du propriétaire et des boutiques, qui affichaient à l'entrée un panneau conseillant de ne pas acheter de produits non officiels (officiels = chez eux) car c'était de la marchandise illégale voire non réglementée.

Qui a envie d'acheter une Tour Eiffel miniature à 10 € ?
Qui a envie d'acheter une Tour Eiffel miniature à 1 € ?
Voilà. Bisous.

Quoi qu'il en soit, quand on ne se fait pas pigeonner, cette sortie reste abordable.
On prend les marches pour garder la forme, on ment sur son âge, on ne prend pas de sandwichs à 15€ et on ne boit pas (s'hydrater avant) car le snack coûte très cher.
Même si l'eau du robinet dans les WC est fraîche un sigle nous indique clairement que l'eau n'est pas potable.
A tout cela j'ai envie de crier BULLSHIT mais j'essaye de devenir une personne plus zen donc je n'ai rien dit, tout en admirant la dame pipi prendre ses cachets avec un verre d'eau du ... robinet.
Le "aaaaaaaaah" qu'elle a fait ensuite m'a donné envie de crier au scandale mais j'avais trop faim pour gueuler et ma gorge était aussi sèche que du papier de verre.

Nous ne sommes évidemment pas montées au dernier étage étant donné que :
1) c'était plus cher que la montée des deux étages
2) il commençait à faire nuit donc aucun intérêt photographique ni visuel (surtout que j'ai toujours mes lunettes de soleil au moment précis de l'histoire)
3) nous avons préféré mettre 6€50 dans un resto. Multiplié par trois j'en conçois (pardon 4 on a pris du vin).


C'est en rentrant prendre mon train que la chkoumoune est revenue vers moi, presque 24h00 sans poisse c'était visiblement trop long.
Je vous laisse deviner ?  .... Bon, je marchais tranquillement vers le métro quand j'ai croisé deux personnes qui s'engueulaient. Jusque là tout va bien, rien de plus normal surtout qu'à les écouter Alma avait tort et Jesus (homonyme, pas le vrai) raison, forcément clash des sexes.
Ça criait de plus en plus, si bien que je n'entendait même plus le bruit du métro, c'est dire ...
Jesus hurlait de plus belle, Alma baragouinait des trucs que je ne comprenais pas. Ok très bien, j'ai continué ma route.
Jesus s'est mis à hurler encore et le contact visuel s'est fait en l'espace d'une demie seconde, trop tard, il m'avait vu, j'ai baissé la tête "ne viens pas me voir, ne viens pas me voir" ... il est venu me voir.
Dans un accent inconnu Alma lui criait "mais demande lui !! Dépêche toi !".

Putain ils vont me voler mes reins ... tiens toi le rein Mona, tiens toi le rein.
Note de l'auteur : dans des situations que je ne maîtrise pas j'ai tendance à paranoïer ... un tantinet.

- Excusez-moi ? J'entends pas.
- Pardon Madame ? Qui ça ?
- EHOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!
- (ça va pas la peine de crier) oui ?
- Dîtes-lui que j'ai raison ...
- Pardon ?
- Que j'ai raison, dîtes-lui ! OUAIS J'AI RAISON ALMA nk**#dqsrfj!ùmpgjeroù_ç&mqtu'z_o (insultes langue inconnue)
- A propos de quoi Madame, heu Monsieur ?
- Le pigeon, c'est comme le poulet ?
- Plaît-il ?
- Vous êtes d'accord pour dire que ça a le même goût que le poulet ?
- Je ... je n'en sais rien
- Vous avez déjà mangé du poulet ?
- Heu ... oui
- Bon ba voilà. Tu vois je te l'avais dit !!!

Et il est reparti. Alma a pesté et a ramassé son sac à travers lequel je voyais nettement un amas de plumes. J'ai vomis dans ma tête et suis partie.

Pourquoi moi ? 
Paris quoi, ça roucoule.

Crédits photos : MC & SB.

10 commentaires:

  1. -_- dis moi que la fin est brodée????!!! :x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (la bonne réponse étant "absolument, mitaine" :x)

      Supprimer
    2. lol saleté! :p p'tin mais c'est fou, tu as un radar à la pierricharderie!! mais j'rigole bien quand meme ;-)

      Supprimer
  2. Tes photos sont magnifiques....
    Et je suis admirative de la performance (les escaliers) (pas le pigeon). ;-)

    RépondreSupprimer
  3. :D
    lors de notre dernier séjour parisien, nous y sommes allés... enfin, je devrai dire "l'homme et les enfants y sont allés"... moi je suis restée en bas, tétanisée par le vertige. mais ils ont aimé! et n'ont rien perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'assure que le vertige part rapidement, on est encerclés de barrières !!! Et la vue est tellement belle que t'en oublie le "vide"!

      Supprimer
  4. Canon !! j'aime bien l'idée de visiter sa ville tmtc qu'on est montés au beffroi y'a 2 weeks.
    En passant monette, j'aime de plus en plus ton écriture, je glousse tellement à chaque parenthèse. Longue Vie !
    Love, Chacha

    RépondreSupprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.