10 sept. 2015

Retour (temporaire) chez maman


Désolée les gars, je ne vous raconterais pas cette fois que je suis (encore) (encore) (encore) revenue chez ma mère avec mes sacs remplis d'un ancien chez moi en pièces détachées.
Je suis sciemment rentrée chez maman le temps que les travaux dans mon appart soient terminés.

...

Ok gros mytho, j'ai en réalité loué mon appartement pour me faire de l'oseille. Don't judge me, c'était ça ou bosser au Mcdo.
Notez que je n'ai rien contre les gens qui bossent au Mcdo, sans eux on serait tous affamés le 1er janvier, seulement le Mcdo est à côté de chez mon ex et je n'ai aucune envie de le voir dans son jogging pourri du dimanche au samedi acheter ses Double Cheese en compagnie d'une grosse pouffe fashion chémar.
Quoique je pourrais alors déféquer dans son sandwich mais chacun sait que je ne fais pas ce genre de choses.
*rires du public*
*surtout de mes amis*

Je suis donc revenue chez maman avec deux valises de chaussures et trois sacs de fringues - en petit comité - et j'ai regagné ma chambre d'ado, chambre sur laquelle sont gravées au feutre indélébile les traces de ma jeunesse folle.
Au sens propre.

Sur mon radiateur nous pouvons voir le sigle M+F avec des coeurs, des fois que le monde eut envie de tester mon amour en regardant derrière les meubles, "c'est confirmé, ils s'aiment vraiment c'est écrit noir sur céramique sur le radiateur".
Ne me demandez pas comment l'idée d'écrire à cet endroit m'est venue je ne saurais pas quoi vous répondre. La fin de l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte sont une période compliquée, il suffit de regarder ma coupe de cheveux en 2006. Mais ceci n'est pas le sujet.


Regardons ensuite vers l'entrée et contemplons sur ma porte les mots d'amour du F. cité plus-haut. Le mec aurait pu pisser sur ma moquette pour marquer son territoire cela aurait été pareil.
Ah on me dit dans l'oreillette qu'il avait préféré se soulager dans mon lit mais cette histoire vous sera racontée .... jamais.



Le gars a cru que c'était la porte de sa mère, il nous a fait un remake de l'artiste fou d'amour pour sa muse - moi - et a donc rempli ma porte de son love dégoulinant.
Il se pourrait que je fasse la meuf, comme on dit chez moi, et vous auriez raison, la preuve ici-bas.

J'étais jeune - Merci de votre compréhension.

Le lol de l'histoire, c'est les dessins de B20 le psycho juste en dessous, car chacun sait que B20 ne porte pas ce nom par hasard - dois-je rappeler qu'il a essayé de me tuer ? - il avait fait sa crise de jalousie quand il s'est aperçu des mots sur la porte. Il avait donc décidé de laisser aussi son empreinte "y'a pas de raison, wech".
Nous nous connaissions à cet instant précis depuis trois heures. Y'a pas à dire, les hommes sont raides dingues de moi.


A la question : que représente ce dessin ? La réponse est : un homme avec un fusil faisant un *fuck* et lançant une grenade.
Grâce à Dieu je me suis arrêtée à ces endroits, je ne citerais pas le nom de la personne qui a tatoué sur son corps le prénom de son ses ex. For real.
*Une pensée pour ma soeur*

Chez maman je peux traîner en pyjama toute la journée (quand je ne bosse pas, j'ai une vie, merci) et manger mon petit déjeuner sur un plateau-repas. Chez moi aussi vous me direz, à la différence que chez maman, c'est maman qui fait le plateau-repas. Régression enclenchée, Mona a douze ans.
Inutile de vous dire que laisser mon appartement d'amour à un couple de vieux réacs me demandant si j'avais bien changé les draps [...]

Non pas du tout, j'ai d'ailleurs eu mes règles et j'ai baisé toute la nuit avec trois mecs différents. C'était soit les draps propres, soit le café. Vous avez donc du café,
aurait pu être ma réponse mais dans leurs yeux je ne voyais que le sigle €uro$.

- bien sûr. ai-je donc répondu.

J'ai laissé le double à mes nouveaux locataires, emporté mon ordinateur, oublié le chargeur puis j'ai traversé la forêt séparant mon appart de celui de ma mère.

COUCOU !

Aucune banderole ni musique entraînante. Déception.
Ce n'est que quelques jours plus tard, après de nombreuses nuits calmes d'un sommeil réparateur que je me suis rappelée à quel point c'était bon de revenir chez maman.
Depuis mon retour, j'ai eu droit à des plateaux repas cuisinés home made tous les soirs, les brioches au petit déjeuner et les massages avant de dormir.

Sachez donc mes amis que je me couche avant 23h00 chaque soir, dors bien et j'ai même arrêté de fumer. J'ai décidé d'être un nouveau moi dans un corps sain à défaut d'en avoir l'esprit.
Le problème étant que cette récente cure de desintox est quelque peu compliquée vous imaginez bien ... tous mes sens dont décuplés, voire triplés.
Je tombe donc amoureuse environ dix fois par jour.

Ce matin j'ai donc poursuivi un mec dans la gare parce qu'on s'était retrouvés à se jeter des œillades dans la rame du métro. Amoureuse j'étais donc, il n'était même pas 8h00.
Clac clac clac faisaient mes talons sur le parvis, bip bip bip faisaient les tintements des portes du métro, boum boum boum, a fait Mona en donnant des coups de sac à tout le monde au passage.
Je l'ai rattrapé, il m'a regardé, je l'ai regardé, il m'a sourit, j'ai mouillé ma culotte en soie.
La suite ? Aucune, je suis partie prendre mon métro et lui dans le sens inverse.
J'ai perdu mon aura.

Arrivée au boulot, à 9h47 un livreur venait récupérer un colis, il était magnifique, tellement beau que je n'arrivais pas à le regarder sans rougir - alors que je ne rougis jamais -.
La suite ? "Bonne journée, au revoir".
Je n'ai toujours pas retrouvé mon aura.

Pause déjeuner, je passe environ 23 fois devant le cordonnier de qui je suis amoureuse depuis des semaines. Au bout d'un moment il va sûrement comprendre que je suis la femme de sa vie.
Dix jours plus tard, visiblement non.
Hier, jour de la dernière chance, je suis rentrée dans la boutique pour demander un mytho renseignement. C'est sa mère qui était là, lui totalement pas là
MAIS T'ES PAS-LA, MAIS T'ES OU.
(cadeau).
La suite ? Au moins je connais ma future belle mère.

Qu'est-ce qu'il m'arrive ? Je ne sors plus, je ne fume plus, je ne fais plus de rencontres fortuites et dors 7 heures par nuit. Serait-ce ... la maturité ?
Je n'arrive même plus à pécho ... Ça c'est grave.

Soudain, un constat affreux. Serait-ce toutes ses néfasteries qui m'ont fait tenir et mener la vie d'antan pleine de mecs, de sexe et de tabac froid ?
L'alcool, les cigarettes, Paris la nuit et tutti quanti ? C'était ça ma vie ? C'était ça mes nuits ?
Désormais je devrais me contenter de longues nuits de sommeil seule dans mes draps repassés par maman et rentrer regarder Touche pas à mon poste au lieu de me la coller, Marlboro Light et mojitos compris ?

Peut-on avoir une vie sociale sans tous ces artifices et accessoirement d'argent ?  
Comment retrouver mon aura de séductrice canon sans coin fumeur pour s'échanger les briquets, verres de vin pour s'échanger les effluves d'alcool, argent pour rentrer en taxi après une nuit à s'échanger des MST* ?

La réponse est :


...


ba je vous dis ça bientôt.


* - joke - protection latex obligatoire bien évidemment.


12 commentaires:

  1. Steuplé, j'ai écrit "alexis jtm plv", sous les piles de ma télécommande de chainee hi-fi. Honte intégrale le jour où mon frère (qui a récupéré la chaine hi-fi) l'a découvert...
    J'ai hâte de découvrir la suite ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Le cadeau, je peux le prendre pour moi ?

    RépondreSupprimer
  3. Mona, t´as essayé les sextoys pour remplacer les mecs en période de rade ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NO WAY j'aime trop le peau à peau (ou B à C)

      Supprimer
  4. Des fois j'y repense avec nostalgie à ces ( nombreuses ) années où soirées rimaient avec sex, clopes, Long Island Iced Tea ( ouais je faisais pas les choses à moitié, les mélanges d'alcool c'est la vie ) de 20h à 6h suivis de litres de café, de petits yeux cernés et d'estomacs retournés...Ouais j'y repense. C'était coule.

    Mais finalement aujourd'hui je me marre autrement. Ce qui ne m'empêche pas de me taper une bonne murge de temps en temps ( la dernière c'était dans le Marais pour le nouvel an....merci la grossesse de me rappeler que l'ALCOOL ME MANQUE ), de faire du sex ( toujours avec le même partenaire, mais on rigole bien ) et la clope ? Ben j'ai arrêté et j'aimerais ne pas reprendre ( surtout pour le fric ).


    Jte laisse j'ai un tiramisu à préparer, bisous ( et jsuis d'accord avec Marine : les sextoys c'est sympa pour dépanner et/ou jouer à plusieurs avec )

    RépondreSupprimer
  5. Argh je reconnais que c'est super agréable d'être chouchoutée chez ses parents... mais non, je ne crois pas que ce soit le bon moyen pour rencontrer du monde (et des mecs). Mais si c'est temporaire, ça ne peut que faire du bien ;)

    RépondreSupprimer
  6. Et si tu faisais un peu des deux? quelques jours dans la semaine ou tu restes trankilou pilou à te ressourcer et quelques soirs ou tu sors tu souris aux beaux jeunes hommes ... Trouver le bon équilibre dans sa vie(bon moi je cherche encore haha ;) )
    Bisous
    Sarah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès que je l'ai trouvé je te préviens !

      Supprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.