7 déc. 2015

Je ferais des grandes choses quand j'aurais trouvé lesquelles

© Copyright photo : Mona Champaign - 07 décembre 2015

Depuis que je sus rentrée d'Italie je suis jet laguée à mort.
Inutile de préciser que j'ai failli rater l'avion et que j'ai couru dans l'aéroport crise d'asthme et sueur apparentes pendant que je tentais de tirer ma valise qui me cognait dans le tibia et qui a failli perdre trois roulettes.
Avion finalement eut, j'étais tellement heureuse d'être dans mon siège que j'en avais presque oublié ma phobie de l'avion.
Rassurez-vous, dès que les moteurs se sont mis à tourner j'ai pleuré comme à l’accoutumée.

Sachez que je garde l'infime espoir d'émouvoir un jour un beau stewart qui racontera cette anecdote lors de nos fiançailles devant nos familles et amis; "elle était si mignonne avec ses larmes telles des perles d'huîtres, une vraie déesse, pour moi c'était une évidence, dès que je l'ai vu, j'ai su.
*là il me regarderait avec des yeux en coeur - et en dollars - parce qu'il sera riche - car il était en réalité pilote*.
Note de l'auteur : un jour je vous raconterais comment j'imagine des histoires d'amour lors de rencontres fortuites au rayon mozzarella ou encore sur le quai du métro.
Ça commence toujours par un "dès que je l'ai vu, j'ai su".

Arrivée à Paris, j'ai attendu mon bus pour rentrer chez moi pendant environ trois cents ans, c'est à dire deux heures. 
Quand les chefs d'État viennent à Paris on bloque les routes pour les cortèges mais quand Mona rentre d'Italie tout le monde s'en tape le coquillard.
J'avais tellement froid que je me suis réchauffée en mangeant tous les gâteaux italiens que j'avais ramenés à ma famille. Ma faim justifie mes moyens.

Mardi donc, jet laguée à mort toujours mais néanmoins heureuse de retrouver Paris et ses ... sa ... putain mon train est annulé. Mon RER aussi.
J'en prends un autre et fini assise par terre comme une chlaguasse avec mon nouveau jean from Florence. Le métro est blindé et s'est arrêté sous un tunnel pour l'unique raison de me donner envie de cogner ma tête contre les murs.
Je suis claustro, respire respire.
Le mec face à moi pue de la gueule, ne respire pas, ne respire pas.

A votre avis les gens arrêtent-ils de mettre du déodorant pour se la jouer bobo bio ou juste parce qu'ils sont crades ? 
Aaaaaaaaah Paris. Mes yeux se ré-illuminent lorsque je passe devant la Tour Eiffel, hello baby ! 

J'ai passé ma semaine entre boulot et rencard foireux (inutile de vous ré-expliquer, je ne m'en suis toujours pas remise) (nan mais tout le monde sait qui est Jon Snow) et j'avais hâte que le weekend arrive pour enfin me reposer.

Parce qu'il ne faut pas croire, je n'ai pas passé le weekend en Toscane à manger des pizzas et parler avec les mains, j'ai quand même monter les 463 marches du Duomo et les [insérez chiffre que j'ai oublié] marches de la Tour de Pise !
D'ailleurs je vous la conseille fortement, monter la Tour de Pise c'est comme sortir de soirée et chercher un taxi, la démarche est totalement identique.
Tantôt à gauche, tantôt à droite, oups un mur ! J'ai la tête qui touuuurne, allez on y arrive bientôt.
Le même sketch le vomis en moins et les fesses endurcies.
God Save Italia.

Finalement j'ai passé mon week-end post-Italie en tête à tête avec le garçon le plus mignon du monde, c'est donc main dans la main que nous avons marché sous le vent et le soleil timide toute la journée de samedi en discutant sur la vie, l'amour et leurs sens; si j'ai un gros cul ou si je ressemble plus à Jasmine qu'à Cendrillon.
Réponse de l’intéressé : Pumba.

Le soir, nous avons dîné chez ma mère puis c'est repus et encore plus love que nous comme rentrés chez moi.
Un film enlacés, des jolies paroles "t'es vraiment trop belle" et nous nous sommes endormis paisiblement.
Nan j'déconne il m'a foutu les pieds dans la face et a ronflé toute la night.

Le lendemain, grasse mat et câlin au réveil, le meilleur moyen d'attaquer un dimanche c'est avec un gros bisou et un petit déjeuner au lit.

Puis nous sommes allez voter, tout en expliquant bien pourquoi c'était important et surtout qu'il fallait sauver notre planète. C'est agréable de pouvoir discuter des vraies choses avec quelqu'un, pourquoi il ne faut pas jeter ses papiers par terre ni ses mégots, pourquoi c'est important de voter pour ne pas laisser les autres décider pour nous et surtout, qu'il faut toujours être gentil.

Ça m'a fait du bien de revenir aux vraies choses, à l'authenticité, ne pas me maquiller et porter mon pull Batman. Regarder des films d'enfants et traîner au lit tout en bouffant du chocolat.

J'ai passé un weekend super, loin des mondanités et des hommes en rut, des mojitos et des paquets de cigarettes vides, du mascara sur l'oreiller et des photos avec des inconnus qu'on retrouve le lendemain dans son téléphone.

Eh ouais les gars, Mona aime la nuit, Mona aime Paris la nuit, mais parfois Mona aime rester en jogging tout le weekend en amoureux loin de Paris.
Parce que c'est dans ces moments-là que je me dis que mes cheveux, mes plans foireux, mon boulot de merde et la montée du FN me paraissent bien dérisoires face à "je veux rester dormir avec toi tata".

En 2015 le père noël fait des selfies.
En 2016 il viendra te pécho sur tinder.

4 commentaires:

  1. so cute!!! <3 (ou plutot cosi carino!?!)

    RépondreSupprimer
  2. Trop mimi la fin :))))
    Je m'en doutais un peu quand tu as commencé à parler de dessins animés :p Rhoh, je veux un neveu ! Bises !

    RépondreSupprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.