14 juin 2016

Mona loves football ⚽

source : in.pinterest.com

Dois-je réellement évoquer le match Italie/ Belgique dans lequel nous avons excellé par deux buts hier soir ? Je ne pense pas. 

J'ai toujours aimé le foot, aussi loin que je me souvienne j'ai toujours eu un rapport avec lui assez anecdotique.
Je vous laisse m'imaginer en short et crampons hurler "AU CENNNNNTRE !!!" puis me faire acclamer par une foule en délire lorsque je marquais le but décisif à la 89ème minute, mais non, j'annonce que non.
Enfants, lorsque l'on jouait au foot dans la cour, mon rôle consistait surtout à courir dans tous les sens en demandant de quel côté il fallait marquer. Généralement c'était celui à l'opposé d'où je me trouvais.

Au collègue, je suis tombée amoureuse des jumeaux de ma classe. Statistiquement j'aurais du en pécho au moins un mais c'était sans compter ma mythomanie légendaire qui parfois me laisse pantoise.
Alors qu'un jour les jumeaux débriefaient sur le match Lyon / OM de la veille j'ai voulu m'introduire dans la conversation pour ensuite m'introduire dans leurs 3310 enregistrée au doux nom de "notre chérie".
Je pensais qu'en faisant Mona Menès ils m'apprécieraient d'autant plus.
Il n'en fut rien.
Coupant leurs discussion sur les corners et autres protèges tibias, j'ai dit que "l'OM était un club de merde et que moi j'étais pour Marseille".
[...]

Depuis je suis pour Paris.

En 2006, l'Italie venait de se qualifier pour la coupe du monde, BFF et moi-mêmes avions vu le match sur écran géant dans la ville non moins connue : Versailles.
Alors que nous rentrions et traversions le parc près de chez nous, nous avons croisé deux jeunes hommes qui fêtaient eux-aussi cette victoire, ou plutôt la vie parce qu'ils n'en avaient honnêtement rien à foutre de l'Italie ou d'un pénalty.
En toute normalité dans un monde normal nous avons trinqué avec eux dans des gobelets en plastique. Ils nous ont servi des verres de coca toute la soirée mais avec "un peu" de whisky.
Pour les plus jeunes qui me lisent je rappelle que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, la dignité et surtout la salle de bain de tes amis mais je reviendrais sur ce point plus tard.

Je n'avais jamais bu d'alcool auparavant si on oublie le verre de vodka orange quand j'avais trois ans, que mes parents ont laissé sur la table pensant qu'une Mona à quatre pattes ne l'attraperait pas. C'était mal me connaitre.
Au bout de ma septième gamelle ils se sont aperçus que j'étais bourrée, à 27 ans rien n'a changé mais ce n'est pas le sujet.

Ce soir d'été donc, j'ai enchaîné les verres de coca sans jamais tenir compte qu'ils étaient mélangés à du whisky.
D'où la traîtrise des cocktails sucrés dans lesquels tu ne sens pas l’alcool jusqu'à ce que tu ressentes la terre tournée sur ton propre axe.
BFF est partie (ne me demandez pas pourquoi, à ce jour son départ reste un mystère) mais une autre copine m'a rejoint après que je l'ai appelée en lui disant "heyyyy je bois du whisky coca dans le parc avec deux mecs que je connais pas !".
Elle est arrivée, elle m'a ramassée puis traînée jusque chez elle - je pesais au moment précis de l'histoire CENSURED kilos.
La tête au fond du gouffre de ma vie, j'ai trouvé la force de courir rouler/bouler jusqu'aux toilettes pour vomir sauf que la lunette était en fait ... fermée.
*merci à tous*

L’Italie qualifiée donc, ce fameux soir dont tout le monde se souvient grâce à Zizou VS torse d'italien poilu, nous avons appelé toute la famille en hurlant "abbiamo vinto !! abbiamo vinto !!" puis nous sommes parties - ma veste ITALIA et la Fiat punto - récupérer ma soeur qui avait regardé la finale avec des amis.
Cette petite truffe s'était barrée avec mon drapeau de l'Italie, drapeau que des charmants patriotes ont brûlé lors de l'échec de Trezeguet by the way.

Une fois Jeanne récupérée, nous pensions rentrer tranquillement chez nous et savourer cette victoire devant un tiramisu sauf qu'il n'en fut rien, nous avons été prises d’assaut.
Au feu rouge, une horde d'enfants et d'ados en furie se sont jetés sur notre voiture. Ils sont montés sur le toit en hurlant et tapant sur la Fiat pendant que ma chère mère se cachait la tête sous ses bras comme si les gosses allaient traverser le toit en mode Jumanji.
J'ai demandé à ma mère de démarrer et tant pis si on en écrasait certains mais elle n'a pas voulu.
Tapette.

Arrivées chez nous entières (si on oublie le drapeau) le quartier était barricadé par environ trois cent flics (c'est à dire deux) qui m'ont gentiment demandé d'enlever ma veste afin d'éviter "tout débordement".
Les mecs n'ont posé aucune question concernant la voiture cabossée mais reluquer mon 105D dans ma veste du marché de Saint Ouen les a motivé,

- Plutôt crever ! Je l'enlève pas !
- Mona enlève ta veste !!!
- D'accord.
Tapette.

L'été suivant, j'ai rencontré moquette, mon ex-fiancé qui était footballeur.
Mais ça c'était juste avant qu'il casse le bras d'un de ses coéquipiers qui avait insulté sa mère. Depuis il est devenu flic (véridique).
Entre-temps, j'allais l'encourager le dimanche matin au fin fond du trou du cul du monde alors que les smartphones n’existaient même pas pour passer le temps. Je regardais donc mon mec perdre tous ses matchs pendant que je me pelais les miches.
L'amour rend vraiment très con.

Le foot a toujours eu une place dans ma vie et je ne dis pas ça parce que j'ai toujours rêvé d'être femme de footballeur. 
Et cela n'a aucun rapport avec l'argent. C'est une question de sac Chanel et coach personnel voilà tout.

C'est vrai que j'aime bien regarder un match tout en me grattant les couilles et demandant à mon mec : 

- C'est qui lui ? Ah celui qui a fait la sexe tape !
Et lui ? Ah oui c'est celui qui va aux putes !
Et lui ? Ah sérieux ? Je crois qu'il est sorti avec ma soeur.

Récemment, mon ancien amoureux rêvait d'aller voir un match au Stade de France, rêve de gosse que j'allais évidemment réaliser vu que je suis une meuf géniale.
Mais ça c'était avant qu'on se quitte sur un banc public et que j'enregistre désormais son nom à "gros trou du cul de merde".

Cette année, je regarde les matchs avec ma mère, je ne dis pas que c'est nul, je dis juste que ça manque de couilles.
Donc si vous connaissez un beau brun qui cherche une meuf géniale aimant regarder le foot tout en taillant ........ sur les coupes de cheveux des joueurs, faites-le-moi savoir.
Promis je ne vannerais pas les sourcils de l’entraîneur des bleus.

Quoi c'est plus Raymond ?



11 commentaires:

  1. J'ai passé mon vendredi soir chez les parents de mon mec, entourés de 7 copains de son petit frère. Peut être un peu jeunes pour toi (pour moi n'en parlons pas) (20 ans, c'est majeur de toute façon ?) mais bordel qu'est ce que j'aurais aimé te laisser ma place.
    Le foot, je ne supporte pas. Enfin pas le sport, à la limite, je peux comprendre (j'aime assez taper dans un ballon, ça me défoule). Mais tout ce qu'il y a autour (mentalité, argent, argent, argent, mentalité) me donne envie de fuir.
    Donc depuis la coupe de 98 (parce que j’étais amoureuse de Ronaldo)(oui bon il est moche j'avais le droit d'avoir des goûts de merde ado non ??), je boycotte tout événement footballistique. Enfin j'essaie (cf vendredi dernier)(p'tain t'as raison : l'amour rend vraiment très con)

    RépondreSupprimer
  2. AHAHAHA je compatis tellement.
    Courage et tu obligeras ton mec à regarder "du côté de chez vous" chaque soir maintenant.
    Pour les mecs de 20 ans aucun problème, merci de ta sollicitude.

    ET OUI CA REND TRÈS CON !!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis parfaitement au courant qu'on s'est pris une branlée...mais les diables ont tellement mal joué... c'était mérité!!!!

    Sinon à part les résultats le seul truc que je regarde c'est où se trouve les écran géant et les salles réservées que je ne passe pas par la quand je bosse.sinon je regarde pas le foot et mon mec n'aime pas.

    J'espère au moins qu'on va mettre un but dans le camps irlandais samedi sans qu'on s'en prenne deux...

    Bisous belge ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous parisiens d'une franco/italienne !

      Supprimer
  4. Du grand Mona...j'adore... je ris tellement en te lisant que si tu pouvais écrire 4 articles par jour, je serais comblée :)
    Merci Mona
    Des bisous
    Ps : moi j'aime pas le foot...juste le cul des footballeurs
    Lalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lalie <3
      (je connais plus leurs culs que leurs visages je t'avoue)

      Supprimer
  5. C'était donc toi la seule nénette contente du match devant cet écran géant à Versailles ? ( oui j'étais là ) ( bon en vrai je t'ai pas vue ) ( et même si la France a perdu, j'ai fêté ça comme toi dans les rues de Versailles à la vodka orange et smirnoff Ice )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un super été !!! L'écran est resté tout l'été et on avait eu plein de concerts !! Tu te souviens ?
      Nous étions jeunes ambulants dans la ville du roi soleil ...

      Supprimer
    2. Ouiiiiii ! Il me semble que c'est l'été où y a eu le concert du Live 8 non ?

      Supprimer
    3. MAIS OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (et de Ceronne!!!)
      Le LIVE 8 c'était diiiingue !!!

      Supprimer
  6. Le Live8 était juste ENORME ! Et maintenant que tu le dis, je suis allée voir celui de Ceronne aussi, et c'était pas mal du tout ( et j'étais toute aussi beurrée que pour France-Italie )

    RépondreSupprimer

Instagram

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Formulaire de contact (dis moi encore que tu m'aimes)

Nom

E-mail *

Message *

Archive