18 déc. 2016

Happy boobsday !! #10YearsOfBoobs


17 décembre 2006, je préparais mes affaires pour partir à l'hôpital.
J'emportais le t-shirt de mon mec pour me porter chance et dormir avec son odeur Dolce&Gabbana dans les draps froids et sinistres de l'hosto.
J'étais une bouffonne oui.
J'amenais dans mon sac toutes nos photos d'amoureux imprimés sur papier A4 et bien sur, ma célèbre et tant aimée boîte à bijoux de la fée clochette, qu'il m'avait offerte pour notre premier séjour de niais à Disneyland. 

Arrivée à l’hôpital, je prenais ma dernière douche à la bétadine avant l'opération, mes cheveux étaient dégueulasses et j'ai rêvé cette nuit-là que j'achetais mon maillot de bain chez Pimkie pour cet été, dans une taille normale.

18 décembre 2006, le matin se levait, il était 6h00 quand on m'a réveillé.
Mon mec m'avait envoyé un message de canard et je regardais nos photos telle une psychopathe qui avait refait la déco de la chambre en mode "Mona & son mec", parce que j'avais 18 ans et qu'à cet age-là on est une canarde sans nom (ou alors si : Mona).

L'infirmier est arrivé, picouze dans la main pour me poser une perf.
J'ai chialé mais tout le monde s'en foutait. J'ai pleuré de peur et de stress sur le brancard et je n'avais pas de culotte sous ma chemise d'hosto.
Le brancardier ne m'a pas calculé pas mais j'étais trop occupée à gémir, j'aurais voulu prier mais je ne connaissais aucune prière donc je me suis dit qu'il serait temps que je me trouve un chemin spirituel pour m'aider dans ces moments-là.

On m'a amené dans la salle d'opération, le médecin m'a fait des traits au feutre comme dans Nip Tuck et je me suis demandé pourquoi cette série n'était pas interdite au - 18 ans.
On m'a allongé puis expliqué comment tout allait se passer mais je ne comprenais rien parce que j'étais terrifiée.
Mes copines étaient en cours, c'était l'année du bac et moi je me faisais charcuter les boobs dans le plus grand des calmes.

On m'a parlé de la série Urgences et qu'il fallait que je pense à Georges Clooney.
On m'a mis le masque et m'a demandé de compter jusqu'à dix mais à l'envers.
J'ai précisé aux médecins que je préférais le ... docteur ... Carter ................................................................................................................................
FIN DU GAME, j'étais endormie.


Quelques heures plus tard je me réveillais avec un bandage et des bip bip bip qui me cassaient les oreilles.
De retour dans la chambre, je devais m'habituer à dormir sur le dos et ce pour les prochaines semaines, joie immense quand on sait qu'en temps normal mon ventre ne fait qu'un avec le matelas, sauf qu'en faisant ça j'allais niquer les 2 500 € qui avaient servi à refaire mes seins.
Je n'avais pas faim et je n'arrivais pas à me lever sans tourner de l'œil donc c'est en tout décontraction que lorsque mon amie Or est venue me voir, elle m'a accompagnée aux toilettes en tenant mes bouteilles de drains pleines de sang tandis que je tentais d'enlever ma culotte pour pisser devant elle.
L'amitié ...

Je me suis aussi vomis dessus au réveil, j'ai béger toute la bétadine de la veille ce qui a laissé à mon bandeau blanc immaculé une trace dégueulasse pendant toute mon hospitalisation.
Mon mec est venu me voir chaque jour - c'est à dire deux- en m'apportant des cadeaux achetés dans les bijouteries de la ville et les infirmières me trouvaient trop mignonne avec mes photos de trouducs.

C'est ce jour-là que mon père a rencontré mon mec pour la première fois.
Ma grand-mère présente aussi était tellement stressée de cette rencontre qu'elle n'en avait pas dormi de la night, craignant que mon père ne tape un scandale devant le côté un peu trop hallal de mon keum.
Par chance tout c'est bien passé et anyway je n'en ai aucun souvenir vu que j'étais shootée par les médocs.
En partant, mon mec m'avait quand même envoyé un message pour me dire "ta poitrine est magnifique ma chérie" et c'est là que j'ai compris que les mecs étaient des gros mythos car ma poitrine, aussi neuve et moins omniprésente qu'elle était, était cachée sous un énorme bandage blanc rempli de vomis.
Fallait p'tet pas abusé sur la niaiserie non plus ...

Un ami de ma mère est aussi venu m'offrir un gros ours en peluche trop cute que j'ai appelé "Baba au rhum" et qui a été au cœur de maintes disputes avec ma soeur qui se l'était approprié un peu trop souvent.
Je suis sortie de l’hôpital avec un maxi bandage + soutif de sport de compet et des soins à faire pendant plusieurs semaines, j'ai dévalisé les magasins de lingerie de j'ai perdu 10 kg.

10 ans après, on fête ce jour sacré !

Depuis dix ans, j'ai repris puis reperdu du poids pour finalement m'accepter comme je suis et avec une poitrine intéressante d'un point de vue pulpeux, mais totalement dans la norme comparée à celle que j'avais il y a dix ans.
Et puis après tout, c'est quoi la norme ? Celle qu'on nous impose ou celle que l'on s'impose à soi-même ?
J'ai quitté mon mec et j'en ai eu plein d'autres, plein qui n'ont jamais su/ remarqué / demandé quoi que ce soit sur mes seins géniaux.
J'ai conseillé à deux copines de subir la même opération que moi et elles l'ont fait.
J'ai continué de dévaliser les boutiques de lingerie et quand l'envie me prend je ne mets pas de soutien-gorge.
J'ai testé le sein nu, le no bra holiday et les photos coquines.
J'aime mes boobs et ils me le rendent bien.

J'embrasse tous les mecs qui m'ont appelé Lolo Ferrari ou Loana dans mon adolescence, tous ceux qui ne parlaient que de ça et m'assénaient de jolis surnoms et jolis bruitages dans la rue quand ils me croisaient. Ceux-là mêmes qui rêvent de m'épouser aujourd'hui.

Toutes les jalouses qui m'ont complexé toutes ces années, qui ne me parlaient en soirée que pour parler de mes seins "enoooooormes",  qui se moquaient de moi et me rendaient la vie impossible, celles-là mêmes dont leurs mecs rêvent de m'épouser.

Tous ceux qui m'ont donné des complexes pendant des années, m'ont fait pleurer, crier, me sentir mal encore et encore, MERCI LES GARS ET GROS BISOUS, dix ans plus tard je vous pardonne et vous aime parce que moi, je m'aime.

A toutes ces filles, toutes les reines du monde, les meufs : en 95D /  70 A ou même 115G, le principal c'est de s'accepter et s'aimer, le reste WE DON'T GIVE A SHIT et on a  concrètement pas le time pour toutes ces bullshits.

Gloire à nous, à nos pommes, à nos poires, à nos pastèques et aux hommes qui nous le rendent bien.


HAPPY BOOBSDAY TO ME !

18 commentaires:

  1. Happy boobsday Mona ;)

    Ici j'appartiens aussi à la team gros nichons en temps normal et la avec l'allaitement je concurrence lolo Ferrari. Les filles aux petits seins sont envieuses et les mecs qui se moquent ont sûrement des petites b**** pour ca qu'ils complexes.

    Tu es magnifaïque ma chérie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, TEAM GROS BOOBS OUAIS OUAIS

      Supprimer
  2. j'aime ce billet, comme souvent.
    et preuve que je suis une nana pleine d'empathie, mon 90A pense avoir, lui aussi, compris tes mots :)
    Happy day, happy toi, happy nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous !! Et gros bisous à ton 90A !

      Supprimer
  3. Si ça peut te rassurer, pour mon opé du nez (pas du tout à but esthétique,je voulais juste respirer par le nez comme tout le monde...) j'ai vomi deux fois, genre lendemain de cuite... Des litres de sangs et de bétadines! Et c'est normal parait il (et de pas manger non plus c'est les produits qu'ils utilisent pour t'endormir et bloquer le fonctionnement de ton corps...) par contre je vis un peu moins bien de ne plus manger tout court (3 bananes et ça repart)

    dommage qu'on puisse pas faire de transfère de masse, je te filerai bien un peu de mes 75F ...

    Et joyeux boobs anniversaires, si tu es bien dans ta peau c'est ce qui compte... et puis tu ne nous ferai pas autant rire sinon :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon rétablissement à toi ma Cari. Et merci pour ton commentaire ❤️

      Supprimer
  4. Team gros boobs !!!!! 85D pour vous servir !!!

    Moi je dis MERDE à ces connasses plates qui:
    - me disent que j'ai des gros seins (sans déconner j'avais jamais remarqué tiens)
    - sont persuadées qu'elles connaissent ma taille mieux que moi (non je ne mets pas du E, oui tu fermes ta gueule et tu t'occupes de ton double menton merci)
    - me demandent pourquoi je ne me les fais pas réduire (sûrement pour la même raison, elles ne se font pas augmenter le cerveau)
    - me demandent d'un air dédaigneux si j'ai pas mal au dos (non, mais aux oreilles quand je les entends, OUI)
    - sont persuadées que ça doit être difficile à vivre quand même (pas plus que leur QI négatif)
    - me disent qu'elles sont contentes de ce qu'elles ont et que comme moi ça ferait trop (ça tombait bien, j'avais pas l'intention de leur en filer)

    Bref, elles voient un simple bonnet D (gros ok, mais pas disproportionné non plus, ça va quoi) comme une véritable maladie ! Bientôt je ne me m'étonnerai plus si un jour on me demande si avoir des gros seins c'est pas remboursé par la sécu quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi ce qui m'agace le plus, un peu moins maintenant car tu te rends compte que nous sommes beaucoup en #TeamGrosBoobs c'est les gens qui parce que pour eux tu es "hors norme" se permettent ce genre de réflexion et de questions. Comme si moi j'allais dire en soirée "meuf ça doit pas être évident d'avoir ta gueule ... t'as pensé à faire quelques choses pour tes oreilles?" Le nombre de fois où des filles surtout se sont permises de genre de familiarités .... abusé !
      Maintenant je les envoie chier profondément !!! Mais a l'époque ça me blessait beaucoup. Et puis les mecs à 13 ans aussi on en parle ?
      Alala je te jure heureusment que maintenant ça me passe au dessus !! Tu m'as fait tellement rire avec tes réponses, WE ROCK !!

      Supprimer
  5. Depuis que je suis passée à un 95D (c'est considéré comme bigboobs ?!), j'ai changé de Monde !
    Il y a les regards et les blagues bien entendu mais j'ai eu droit à une perle surtout :
    "Dis-moi, tu n'as pas peur que les mecs s'intéressent à toi uniquement pour ta poitrine ? Moi je serais complètement parano à ta place..." Et c'était de la part... d'un mec !!! OMFG
    Depuis je planque mon 100-70-100 (malheureusement je n'ai pas pris que des seins..) sous des jeans et des pulls amples.
    La #TEAMgrosboobs me fait énormément décomplexée (et rire!) et Happy Boobsday Mona <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue dans la team Marina !!!
      Moi on m'a dit "mais tu tres faite opérée ??? Mais c'était quoi avant alors ??" HEUUUUU OKKK.

      Honnêtement maintenant ça me passe tellement au dessus et j'espère que toutes les femmes feront comme moi. Rien à foutre des pulls amples, sois toi meme et fais ce qu'il te plait !! Les hommes/ femmes seront toujours des rageux et des jaloux, ce sont leurs problèmes, pas les nôtres !
      Des gros bisous à toi et ton 95D !

      Supprimer
  6. Le principal est de se sentir bien dans son corps, non ? Il y aura toujours des gens pour critiquer, jalouser,... comme si nous n'étions pas suffisament critiques envers nous-mêmes !
    Je sais de quoi je parle...
    En parlant de boobs, j'ai le souci d'être plutôt large de tour mais pas de bonnet donc j'ai plutôt difficile à trouver de la lingerie sympa dans les standards (95 A), c'est soit max 85 ou 90A et ensuite on passe direct au 95B alors je dois gruger avec des petites rallonges mais qu'on ne trouve qu'en blanc, noir ou chair... alors avec un soutif un peu coloré bah c'est moche.
    Voilà voilà hein. On parle culottes demain ? Haha.
    Courage les filles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends totalement, il y aura toujours des gens pour nous péter notre groove ...
      T'as essayé la marque "Bestform" ? Ils sont plutot cool, après c'ets vrai qu'ayant bosser dans des boutiques de lingerie les rallonges ne sont jamais très jolies ... peut-être que sur amazon y'en a de couleur ?
      ON S'ASSUME OUAIS, rien af' des autres.

      Gros bisous à toi !!

      Supprimer
    2. Mona, tu enfonces le couteau dans la plaie...
      Bestform, je viens d'aller voir, à partir du bonnet B.
      Sympa, vraiment, pfff :))) haha.

      Supprimer
    3. Sérieuuuux ?!! putain les bâtards !!! BOYCOTT COMPLET

      Supprimer
  7. Super cet article, j'ai bien ri (surtout les photos niaises de couple, je crois qu'on l'a toutes fait!) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quelle catastrophe ... les photos A4 imprimées sur du papier blanc avec l'encre qui a coulé ... L'amour rend vraiment très CON !! (mais ça fait plaisir quand même).
      Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  8. Eh mais on se calme !!! j'adore prendre les tee shirts (sales) de mon mec quand il est pas là. Tu crois que je suis niaise ?

    Sinon j'aime ce billet; j'ai une amie qui a subi cette même opération longtemps avant qu'on se rencontre, et ça reste un peu dur pour elle, elle n'aime pas en parler.
    Tout le monde a quelque chose qui fait complexer, c’est pourquoi je ne comprends pas que 50% des gens continuent de se moquer de ceux qu'ils croisent. Oh là on se regarde un instant et on se la ferme. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (sauf entre copines autour d'une bouteille de rouge sur la connasse du bar qui allume tout le monde. Là c'est pas pareil).

      Supprimer

Facebook

INSTAMONAGRAM


Archive

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.