Mona Champaign

Blog retracant les histoires de la célèbre blogueuse - mannequin Mona Champaign.

Comment Natacha tente de me caser avec ses amis qui sont finalement tous des gros trouduculs

by - 14:04


Titre(s) secondaire(s) :

- Comment j'ai rencontré l'homme de ma vie FAIL grâce à Natacha
- Comment je rencontre les hommes de mes nuits grâce à Natacha
- Natacha qui veut mon bien mais me présente que des connards
- Survivre à l'amitié quand votre amie vous envoie au purgatoire.

Natacha c'est mon amie, c'est L'Amie avec un grand A comme Amour et la personne sur qui je peux le plus compter au monde.
On s'est rencontrées au lycée alors que nous étions les marginales de la classe, classe où nous avons peu été en réalité ce qui rendait difficile notre intégration dans la mesure où nous n'étions jamais là et que si nous l'étions, nous fumions des clopes et découpions des trucs avec mes ciseaux au lieu de nous sociabiliser.
Bon en réalité c'est moi qui découpais tout ce qui me passait dans les mains car c'était ma grande passion de l'année 2005/2006.
Cette partie de l'histoire est importante ne partez pas merci.

Natacha avait immortalisé le moment où je découpais mon DST de maths avec l'appareil photo de son Samsung d'antan. J'étais obèse, grasse et la mutuelle de mon père n'avait pas encore déboursé 2 500 € pour m'enlever 10 kilos de boobs.

Alors que je me remettais d'une rupture, celle où quand j'ai demandé une explication à mon gars (expression de l'année 2005/ 2006) il m'a simplement répondu "c'est la vie", pendant ce temps-là Natacha discutait sur MSN avec moquette, aka mon futur fiancé.
Moquette, qu'on appellera comme tel à cause de sa tonsure protubérante qui m'a obligé à nettoyer mes draps au Chatterton pendant cinq ans, se remettait également d'une rupture et cherchait la femme de sa vie auprès de Natacha, qui avec le plus grand naturel envoya ma photo découpeuse en série.
Le mec est tombé raide dingue du cliché sepia. 

Le lendemain, en cours de maths - toujours - je m'attaquais aux exercices sur les vecteurs ciseaux à la main quand Natacha m'annonça qu'elle m'avait trouvé un mec,
- Moquette, 20 ans, footballeur.

Moi je me suis dit "cool, un mari riche" alors qu'en réalité si j'avais pu voir l'avenir c'était plutôt "merde, un fiancé flic / agent de sécu pas drôle".

La suite est simple, après plusieurs mois de Wizzzzz sur MSN et de textos forfait bloqué NRJMobile nous nous rencontrions enfin et sous le porche de la gare Montparnasse nous nous embrassions engageant ainsi cinq ans de relation.
Bague de fiançailles, Disney et trois rouleaux de Chatterton par mois, nous étions le couple idéal jusqu'à ce que je me rende compte que le mec était aussi drôle qu'une huître et surtout que je n'avais plus de vie sociale.
Bref, un jour ensoleillé du mois d’août je lui ai dit que c'était terminé et après avoir pleuré à genoux et m'avoir foutu la honte de l'année 2011, il a dit qu'il m'attendrait.
Six mois plus tard il était marié et un an après il devenait papa.

Cette première histoire débutait la série d'une longue lignée de mecs présentés par Natacha qui s’avérèrent tous être des gros trous du cul.

Il y a un an, elle m'a présenté un ami à elle que je n'ai absolument pas calculé puisque comme je me tue à le dire bien que les faits soient quand même là - je ne calcule pas les mecs en soirée parce que je suis trop occupée à boire des mojitos avec mes copines et tenter de faire le grand écart - en vain.
Finalement, fin de soirée, mec qui s’intéresse à moi donc moi heureuse, mec aux yeux bleus et appartement à Paris, l'instant d'après Natacha nous déposait en bas de chez lui.
La suite de l'histoire est ici et la fin je vous la donne en mille : il ne m'a jamais rappelé.
Grosse ambiance et gros seum surtout qu'étant donné le lien avec Natacha, je l'ai revu le mois suivant à une soirée.
Cette fois c’est lui qui ne m'a absolument pas calculée et comme j'étais grave vexée, j'ai bu pour oublier.

Boire pour oublier, méfies-toi les chagrins savent nager.

Résultat : alcool trop cher et de piètre qualité + tristesse d'égo en berne + non calculage du mec qui me léchait littéralement les yeps il y a quelques semaines = GROS GROS BAD.
J'ai embrassé Natacha, j'ai commandé un Uber et j'ai vomis sur l'A86.

On dit merci qui ?!?

Je vous rassure, il y a eu d'autres soirées par la suite où j'ai retrouvé mon honneur auprès du lécheur de yeps.
Par exemple celle où je l'ai insulté et qu'il n'a pas bronché parce que c'est un bouffon et que je lui ai dédicacé son nouveau livre avec écrit "VA BIEN TE FAIRE FOUTRE GROS BISOUS" - véridique - puis celle où on s'est fait un câlin pour se réconcilier.
J'attends celle où il retombera amoureux de moi et que je lui répondrais :

-  AH J'CROIS PAS NAN !

Et récemment, on a scellé le "jamais deux sans trois".
Cette-fois ci c'était différent, le plan était prévu depuis plusieurs mois. Elle m'en parlait tout le temps mais moi je n'y faisais pas attention car j'étais trop occupée à tomber amoureuse de mecs qui ne me connaissent pas et surtout, à profiter de mon chômage qui consiste à aller au sport le matin puis se sentir seule au monde l'après-midi.

Le mec était fiable, un peu plus vieux que nous et surtout il cherchait une vraie relation.
Alors lorsqu'elle me l'a enfin présenté à une fête, je l'ai à peine salué et j'ai continue de danser avec le mec en chien de la soirée.
Finalement, le mec en chien m'a lassé et alors que tout le monde rentrait chez soi parce que nous étions en pleine semaine et que les adultes travaillent, les seules personnes qui ne devaient pas se lever le lendemain et qui avaient envie de continuer de faire la fête c'était moi et ... lui.
A mon grand étonnement on ne s'est plus lâchés, et ce non pas parce que "c'était prévu et organisé depuis six mois" mais parce que nous nous entendions vraiment bien.

On a dansé toute la nuit, ma vie était à ce moment précis de l'histoire : sensationnelle.
Pour preuve j'ai passé la soirée à tourner sur le podium de la boîte en hurlant "j'aime trop ma viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie".
Puis je me suis tordue la cheville - méga aïe - mais une vodka plus tard je tentais (encore) un grand écart - en vain (encore).
Puis il se faisait tard, puis j'étais à la rue parce que j'avais loué mon appart, puis on a commandé un taxi et j'ai passé la nuit chez lui.



Le lendemain, mon pied était bleu, gonflé et extrêmement douloureux.

Avais-je réellement une heure et demie de trajet en transports et trois changements ? Absolument.

Est-ce-que les gens ont eu pitié de moi et ont fait attention à ne pas me bousculer ou me marcher dessus ? Pas du tout parce que les gens sont des gros connards.

Bref. je vous avoue que j'étais assez contente de ma soirée, moins de l'état de mon yep.
J'ai appelé Natacha en rentrant et on a débrieffé pendant des heures puis là à commencé le long et périlleux et bien casse-burnes moment de flottement et d'attente des nouvelles du mecs.

10 jours plus tard, j'avais capitulé et j'étais passé à autre chose : une fille.
Mais ça je vous le raconterais une autre fois.

Un soir Natacha m'a retrouvé au resto du coin pour qu'on prenne le dessert et là ... nous avons eu LA discussion.
Avec tous ses plans foireux qui ne sont - évidemment - pas de la faute de Natacha qui la pauvre, essaye de bien faire mais m'envoie tout droit dans la boloss-zone, vous pourriez penser que je lui en voudrais de me présenter que des tocards qui ne sont pas fiables et qu'en plus, je suis obligée de recroiser en soirée en feintant d'être hyper à l'aise - mais non !

Grâce à elle je me suis fiancée une fois, j'ai passé des soirées mémorables (on t'as déjà sucé l'orteil à toi ?) et surtout, j'ai de la matière pour écrire.
Cependant, il est évident que désormais elle a interdiction totale de me présenter un mec, faut pas déconner non plus. Y'a un moment merci mais non merci ça va aller.

Une vraie amie c'est celle qui te présente des enfoirés mais que tu aimes quand même, non pas parce qu'elle a l'intégralité de ta liste de mecs en photos en train de dormir dans son historique WhatsApp, mais parce que comme toi, à chaque fois elle pense que c'est le bon et surtout, que mon premier mec m'a non seulement volé ma petite fleur mais également son Samsung.


Спасибо за все эти приключения моей Наташи. Я люблю тебя жизнь!


Tu aimeras aussi

10 commentaires

  1. Putain un Samsung quoi...

    La saison des terrasses est officiellement ouverte, celle des boloss en Chien aussi tu me diras...

    RépondreSupprimer
  2. Excuse mais le big truc que j'ai retenu de ce billet, c'est que t'es passée aux meufs. ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahahahahahahaha.
      À BIENTÔT POUR DE NOUVELLES AVENTURES

      Supprimer
  3. Et toi , t'as trouvé des mecs à Natacha???
    Moi je trouve qu'elle se débrouille pas mal en madame maquerelle ...elle fait juste pour toi , ou elle est assez généreuse pour s'occuper d'autres cas , heu , difficiles...(sorrrrrry)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JAMAIS ! Elle se trouve des mecs toute seule comme une grande et ça lui réussit ;)
      C'est la meilleure dans tous les cas <3

      Supprimer
  4. "trois rouleaux de Chatterton par mois"
    il était pas si ennuyeux que ça...
    (ou alors j'ai l'esprit mal tourné, ce qui est vrai de toute façon)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De chatterton pour enlever ses fucking poils de mes draps !!

      Supprimer
    2. ah. (déçue)
      t'as bien fait alors.

      Supprimer
    3. AH AH AH !
      (meilleure décision de ma vie)

      Supprimer