La fausse bonne idée du confinement : se teindre en blonde



Allez lààààààààààà, ça faisait trop longtemps (4 mois) que je n'avais pas été envahie d'une crise existentielle capillaire.
Les mecs se sont fait la boule à Z (c'est grave cheum), donc je me suis dit : meuf, on est en plein confinement, n'est-ce-pas le perfect timing pour se teindre en blonde ?
SPOIL ALERT : la réponse est non.

Pourquoi j'ai toujours des idées de merde ? On le sait tous qu'en plus, même après être passée entre les mains d'un professionnel (plus communément appelé coiffeur) et délestée deux fois de 250€, le fait est que je tiens deux semaines en blonde à chaque fois avant de me reteindre en brune.
- Le brun me va mieux non ? C'est plus naturel !
BAH OUAIS PUTAIN ! Alors pourquoi continue-je ? Dieu seul sait.

Bon, le fait est que j'ai hésité entre un rose pastel (mon dream) et le blond. Finalement j'ai tranché pour le blond, le rose était vraiment délicat et pouvant foirer beaucoup plus facilement et surtout allègrement.
J'entends dans la salle que se teindre en blonde toute seule également ? Et vous avez raison.
Soutenue par ma soeur qui me soutient toujours des mes plans foireux surtout s'il s'agit de mes névroses capillaires, j'ai acheté le matériel à Carrouf et en rentrant, je me suis hâtelée à changer de tête jusqu'à la fin de ma vie.
Ou du moins la semaine. Parce que soyons clairs, si j'avais attendu la fin du confinement on était pas sorti du bourbier.
Et je ne dis pas ça parce que nous sommes confinés depuis une trentaine de jours, déso j'ai pas le chiffre exact j'ai arrêté de compter à 5.

Quoi qu'il en soit, j'ai décidé que cette période particulière était le bon moment pour blondir mon balayage caramel et faire de moi une bombe confinée blonde.
Ah ah ah ah
Ah ah ah
Ah.


J'ai trouvé une teinture blonde/ décolorante et je me suis lancée sachant pertinemment que dans tous les cas : ça allait foirer.
Allez comprendre, c'est un peu comme quand tu finis ta soirée chez un mec bourré rencontré dans un bar de bobo qui vit dans un quartier mainstream de Paris, alors que tu sais parfaitement que cette histoire pue déjà la défaite avant même d'avoir retiré ton tanga.
Mais tu fonces quand même parce que we never know, c'est peut-être l'homme de ta vie.
But you know parfaitement que non, et c'est pareil pour le blond.

C'est pas comme si depuis 10 ans, j'en avais fait des expériences foireuses avec mes cheveux et que j'avais amèrement regretté.
Visiblement ce confinement m'a donné assez d'élan pour réitérer cette expérience et non, je n'ai pas en parallèle racheté des extensions (c'est faux).
En même temps... il y a quoi de mieux à faire actuellement ?
Ceux qui me disent au choix : du sport, écrire ses mémoires, lire un livre inspirant et faire des cookies peuvent sortir de la pièce right now.

Est-ce-que quand tu vas chez Ikea acheter un meuble imprononçable tu prends les mesures en espérant qu'il rentre dans ta salle de bain ? Evidemment que non.
La vie est une aventure et on aime ça : l'inconnu. La surprise du résultat aléatoire et faire une story ensuite pour dire AHAHAHA j'avais 68cm de dispo et mon meuble Krisprolls fait 2m/2.
Life is a fucking aventure et j'adore ça.

Voilà pourquoi je m'obstine.
Alors que clairement, le passé m'avait pourtant envoyé des signes. Mais commençons par le commencement ...

En 2012, je claque 200 balles chez le coiffeur pour être blonde or, je suis ressortie délestée certes, de 200€ mais pas de mes cheveux bruns.
J'avais donc toujours les cheveux foncés mais avec des micro-mèches platines parce que "nan mais c'est progressif comme ça !".
Lui ai-je répondu que mon quart de salaire ne l'était pas Corinne ? Absolument pas.
J'ai dit merci et je suis rentrée telle la victime that I am.

Deux semaines plus tard, je partais passer mon permis à Tours - oui nous sommes toujours en 2012 et j'ai eu mon permis il y a six mois mais là n'est pas le sujet - et je suis retournée chez le coiffeur en disant "make me blondie Laurence stp".
Et ainsi a commencé ma nouvelle vie parmi les blondes ...

  

Oui j'étais une meuf cool qui faisait des signes archi cool 


Est-ce-que c'est joli ? Absolument.
Est-ce-que ça me va bien ? Plutôt.
Peut-on constater la détresse capillaire et totale de mes cheveux blonds ? Totalement.


J'ai tenu deux semaines, le temps de me rendre compte que je ne pouvais plus porter ce que je voulais en termes de couleur de fringues et de make-up mais surtout, constatant la sécheresse intense de mes pauvres tifs et leur désarroi.
Ah et aussi pour que mon mec de l'époque puisse me pécho en blondie. D'ailleurs il a eu un enfant pas-plus-tard-qu'il-y-a-trois-mois. Inchallah il a pas ses dents mais mazeltov quand même enfoiré.

Bilan de cette story de la loose : 2 RDV chez le coiffeur pour 2 semaines de blond et 400€ au total.
Une bagatelle quand on est blindé. Ce qui n'était pas mon cas merci beaucoup.

La vie a continué entre les tie and dye flingués et claqués au sol que je me faisais dans ma salle de bain grâce à la poudre décolorante Bleu Libelulle.
Et finalement, ne me contentant plus d'un simple tie and dye, j'avais l'excellente idée de tout décolorer.
Classique shit et big surprise au séchage.

Vous sentez la détresse du moment ?


Vous pensez sincèrement que ça m'a stoppé net dans mes conneries et que je n'ai plus jamais réitéré l'expérience ? Absolument pas.



Toutes ces photos ne sont absolument pas retouchées et c'est bien là tout le problème.

Je suis ensuite passée par les extensions, à chaud, à froid, à clips, à bandes adhésives et on connait tous la fin de l'histoire quand j'ai dû couper tous mes cheveux fin 2019 tellement je les avais maltraité et arraché avec les bandes.

Puis il y a eu le confinement et tout est parti en couilles ....
L’ammoniaque de la teinture était tellement puissant que j'ai versé des larmes de sang. 
A chaque coup de pinceau sur mon crâne, le simple fait de le diriger à 15 cm de mon visage suffisait à me faire éternuer, voire mourir tout simplement.
Mais qui fait ça sérieux ??? Hamdoullah mon crâne n'a pas brûlé et j'ai retrouvé usage de mes rétines 4 jours après (Drama Mona hello). 
J'ai laissé agir 30 minutes et j'ai rincé.
La bonne nouvelle c'est que les mèches de mon balayage caramel étaient bien blondes et ça c'était cool.
La mauvaise nouvelle c'est que non, et definitly NOT, une décoloration sur du châtain ne donne pas du blond - putain ! - et ça c'est moins cool.

A l'extérieur, ça faisait illusion. Gloire à Dieu et à météo France il fait soleil depuis une dizaine de jours : à la lumière j'illumine ta vie.
Mais en privé et réalité vraie : c'était orange sa mère.
Détachés, le résultat était parfait mais attachés :  c'était ta soeur la rousse décolorée sur mon crâne. 
Bien entendu, j'ai manqué de faire une Britney à peu-près 63 fois (Drama Mona coucou).

 

Assortie au bâtiment. 
Impossible de déceler qu'en réalité mes racines sont oranges platines.


Bref, tout ça pour vous dire qu'avec le soleil ça c'est éclairci à la vitesse du ... soleil et qu'une chose en amenant une autre, j'ai imploré ma soeur de me reteindre en brune, tout en tentant de garder quelques mèches histoire de.

Ma soeur m'a-t-elle réellement dit "mais bien sûr Mona, tu es tellement brillante que je ferais tout pour rattraper tes conneries depuis 1992 " ? Absolument PAS.
Elle m'a tellement gueulé dessus que Nerio, mon autre soeur de coeur Joana, ma mère et le chien sont sortis faire un tour.
Je crois que le poisson s'est aussi suicidé par saut de l'ange et Basil le chat a disparu pendant 4 jours. 
Hasard ? Je ne pense pas.

Elle m'a refait une tête au poil - ah ah - et je suis de nouveau présentable et belle désormais.
Evidemment, quand je re-revois mes photos de blonde en 2012 j'ai toujours envie de retenter l'expérience mais bon ... ça attendra.
Hein ? Pardon ? Que je retrouve possession de mes moyens et fasse une thérapie capillaire ?
Ah pas du tout.

Ça attendra juste que je sois blindée pour avoir un coiffeur perso et/ ou un budget coiffeur hebdomadaire pour mes envies de blond récurrentes.

En attendant : laissez vos cheveux tranquilles pendant cette période AWSOME qu'est le confinement because chacun son rôle, et celui de la névrosée est déjà pris.
PS : j'adresse toutes mes excuses à ma copine Nanou qui pourtant, me surveille de trèèès près pour justement éviter de genre de catastrophe.
Tu es géniale, et je suis folle : pardonne-moi. 

Hein ? Pardon ? Les extensions à clips que j'ai acheté sur Amazon la semaine dernière ?
Elles sont tops et dans mon placard de salle de bain. J'adore mais finalement je préfère mes cheveux naturels tels quels.

Je n'ai jamais dit que j'étais une personne logique.




PS : la photo en haut de l'article est purement putaclic. Elle a été prise  il y a 8 ans avec douze filtres.
Bisous.

0 Comments