On n'est pas confinés nous ? 3 mois d'absence et bla-bla-bla



Quand je pensais "prendre du temps pour moi car je cours après - le temps - ces deux dernières années", je ne demandais pas autant qu'un fucking confinement. La vérité ? Je suis débordée par la vie.
J'ai RIEN capté aux trois derniers mois.

On s'est quitté sur une légère envie de dead et maintenant on est là, masqués, esseulés, confinés chez nous ou nos mères à regretter le temps où on buvait à crédit dans des bars.
En tout cas moi oui.
Je vous ai déjà dit que je n'aimais pas le changement ? Non pas que la routine m'anime *rimes* doubles rimes, mais j'ai du mal avec le changement.
Pas d'bol, je me suis faite larguée, j'ai arrêté de travailler puis successivement d'interagir avec le monde extérieur, me laver, marcher pour ne finalement faire que chialer, me moucher et faire pipi (ou dans le désordre). 
Force est de constater que ma bonne étoile là-haut, enfin... mes bonnes étoiles maintenant et c'est bien là le drame, ne m'ont pas lâché et que - as usual - j'ai remonté la pente.
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, LOL, j'ai finalement décroché un boulot dans le salariat et j'ai rencontré des supers potes avec qui je buvais des verres à non-crédit il y a encore 18 jours.
Ce n'est pas une preuve de maturité sérieux ?

Avant je buvais à découvert et étais interdit bancaire *rimes* (j'avais accessoirement plein d'amants mais là n'est pas le sujet) et maintenant, je suis une .... arrrrgh... c'est dur ... fucking trentenaire qui boit raisonnablement et paye ses verres avec de l'argent qu'elle gagne et surtout, qu'elle a.
Sauf que je ne couche avec personne, du coup je sais pas ce qui est le plus chiant en fait. Mais là n'est toujours pas le sujet.

Force est de constater again, que la vie est hilarante merci beaucoup, en l'espace de quelques semaines mon boulot est parti en couilles et le Covid aussi.  
Sans trop comprendre ce qu'il se passait je me suis retrouvée chez moi solo (jusque là, rien de nouveau sous le soleil), sauf qu'en plus d'être fucking seule, les bars ont fermé et on n'a plus eu le droit de sortir.
Et là c'est vraiment parti en couilles.

J'essaye depuis, de successivement pécho ma machine à laver et m'embrouiller avec ma bibliothèque chaque soir, dans l'espoir de faire naître dans mon quotidien un peu d'action.
Il n'en est rien, qu'il y a t-il de plus violent dans la vie hormis se faire larguer le jour de son retour de Santorin; que de se cogner le petit orteil dans une bibliothèque ? Parce qu'elle m'avait grave mal parlé aussi ...
Voilà où j'en suis, m'embrouiller avec mes meubles que j'ai acheté comptant et montée quasi seule.
En plus de ça j'ai pris dix putains de kilos cette putain d'année 2019 de merde qui finalement, me permettait au moins de voir du monde, ah ba non en fait vu que cette année claquée au sol n'a été qu'une succession de déception à tous les niveaux, autant amicale qu'amoureuse.

Au moment où je vous je parle, je tire nerveusement sur ma cigarette électronique numéro deux vu que j'ai perdu la première lors d'une chorégraphie dans le parc pour une vidéo TikTok.
Helllooo ??? What's ma vie please ?
Grave bon moment pour encore; again; encore; yes I know thanks you arrêter de fumer.
EN PLUS DE ÇA, j'ai découvert la recette des cookies et comme je suis une femme entière authentique et attachiante (rayez la mention insup), j'en ai fait à peu près 350. Et comme je suis confinée avec mon chien et personne d'autre (les meubles n'étant pas hyper coopératifs si vous avez suivi), je n'ai pas eu d'autre choix que de les manger. Tous.
Car chacun sait que le chocolat est mauvais pour les chiens donc je vais pas, en plus de ça, me faire retirer mon iench en plein confinement de vie pour maltraitance animale.
Je pourrais en donner à mon voisin que j'essaye de pécho depuis à peu-près 100 ans mais visiblement il ne sait pas lire entre les lignes.
Pourtant mon texto "j'ai cru que tu me sauterais dessus avec le confinement en me voyant, lol" était très clair mais le mec fait la fine bouche.
Bah nique toi est-ce-que j'en ai quelque chose à foutre de ta gueule même ? La réponse est non et c'est bien là tout le problème. Pourquoi m’échiner à chercher des targets, des crushs, des keums, des meufs pour combler mon vide affectif et avoir autre chose à penser de mes journées que :

- tu as + de 30 ans, tu es seule, personne ne t'aime ou alors pas celui ceux que tu veux, tu as pris 10 kil alors que t'en avais perdu 10 - retour à la case zéro sans te toucher quoi que ce soit, tu n'as pas de projets hormis celui de partir à New York en juin mais OH BAH MERDE avec toutes ces conneries c'est pas sur que t'ailles croquer la pomme.
Ce qui ne t'aurais pas fait de mal d'ailleurs vu qu'il est 21H40 et que tu bois une bière pépouze devant ton ordi et que les cookies ont successivement été : ton petit dej, ton déjeuner, ton goûter et ton dîner. Nan mais sérieux meuf reprends-toi !

Alors qu'en vrai... je m'en bats teeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeellement les boobs de tout ça.
Les mecs, les meufs, les culs, les Tinder, les huskies (qui a la ref ?) etc. J'aspire juste à penser à autre chose. J'avais décidé d'investir sur moi, j'ai fait la ligne 1 du body challenge, j'ai eu des courbatures pendant 2 jours et après j'ai fait des cookies.
WTF ? je peux pas tout faire, arrêter de fumer, gérer mon argent et mes cheveux et en plus de ça me faire un body summer alors qu'on sera tous en confinement body d'ici cet été.

Je pose juste mon 16 pour cette année 2019 à chier, la 2020 qui est une énorme farce, à toutes mes amitiés déçues et déchues, les absents, la famille... et surtout tous les mecs que je chine alors qu'en vrai je préférerai être n'importe où mais pas dans ma vie. Et surtout pas avec eux.
Comment c'est naz la trentaine en fait ? "Nan mais 40 ans 'est grave l'apogée d'une femme tu sais !" dit ta fausse pote qui bouffe du chou kale et fait du pilate.
Bah grave hâte d'y être alors (c'est faux connasse). Rendez-moi ma vie d'avant bordel de shit.

Vivement la fin (du confinement, pas de la vie, abusez pas aussi), que je me fabrique des nouveaux souvenirs avec des gens au top, à crédit ou pas (si possible non, j'ai enfin trouvé une banquière sympa après 13 années de combat). D'ailleurs excusez-moi du peu mais peut-on me féliciter svp car je fête ma première année COMPLÈTE sans découvert ?
C'est pas ça la maturité sérieux ? J'suis grave une meuf dard, hé mais en fait ... pfffff à la fin du confinement je vais faire ce que j'avais oublié de faire ces trois derniers mois : vivre.


PUTAIN Y'A LA CASA DE PAPEL QUI EST SORTIE J'AVAIS ZAPPE.

J'vous laisse !



Mona, meuf grave ravie de la vie; c'est faux; mais en vrai j'aime bien des fois.

0 Comments