S'habiller après une prise de poids : mes (vrais) conseils

J'suis à deux doigts de devenir une blogueuse mode.

J'ai la chance d'avoir à mes côtés un mec qui a un Smartphone qui fait des photos de oufs.
Je suis donc devenue cette fille que l'on déteste qui dit "tu peux me prendre en photo stp ?", à chaque fois que je pars en week-end ou que je m'offre des nouveaux vêtements.
Mais avant la fame 🌟, il faut revenir en arrière... Rome et ma taille 43 ne s'étant pas faits en un jour.

Il y a trois ans, j'ai débuté une nouvelle routine alimentaire et sportive me délestant ainsi d'une douzaine de kilos. C'était cool, c'était pas franchement prévu mais ça faisait plaisir de remettre un 38 quand on a oscillé du 40 au 44 toute sa vie.

La première année c'était cool. J'étais fit et bien dans mes Stan.
La deuxième, j'ai repris 5 kg et rejoins la dizaine que j'avais mis temps de temps à quitter.
La troisième, je la vis actuellement et j'ai repris tout le poids que j'avais perdu, mais en pire car j'ai vraiment l'impression que mon corps a changé et parfois je ne le reconnais plus.


La faute au stress, aux grignotages, au Covid, à la (vraie) vie, à l'arrêt du sport : aujourd'hui je fais un bon 43, oscillant entre le 42 et le 44. 
Pourtant, je ne me suis jamais sentie aussi à l'aise dans mon corps.

J'ai toujours été complexée par ma famille, par mes "amis", par le regard des hommes plus vieux, notamment dans la rue, mais j'ai toujours eu la chance de fréquenter intimement des hommes qui me trouvaient top telle que j'étais.
Sur la photo ci-dessous j'ai à peine 13 ans, et déjà je voulais ressembler aux fille dans les clips sur MTV. Qui elles, n'avaient pas de ventre, comme toutes mes copines au collège.
Je ne sais pas si cette photo est effroyablement drôle ou atrocement triste...





Aujourd'hui je suis très heureuse et amoureuse, et mon poids n'est pas un problème si important que ça, bien qu'il me pose d'autres soucis. 
Je n'ai pas de problème avec mon corps à proprement parlé, pourtant j'aimerai me délester d'une dizaine de kilos.  

J'ai eu 32 ans, ce n'est ni très jeune ni très vieux mais c'est un âge "tournant" de ma vie de femme. J'ai envie de prendre soin de mon corps, pour être et rester en forme le plus longtemps possible. 


Faire de l'exercice est important pour la santé, avant de l'être pour le physique.

 

J'aimerai donc (re)trouver le temps de faire du sport, à mon rythme et sans pression et prendre soin de moi, nourrir mon enveloppe que j'appelle "poetry body". Pour être svelte certes, mais surtout en bonne santé, physique et mentale.


En bref, j'ai grossi, je suis fat, on peut clairement parler de surpoids voire d'obésité si on se réfère à mon IMC. Pourtant, bah c'est la vie en fait et ça ne me pose pas AUTANT de souci que ça.
J'ai eu 32 ans il y quelques jours, j'ai été complexée toute ma vie par mon poids, mon apparence, mes formes, que je fasse 57 ou 80 kilos. A un moment : basta.

Le sport est donc une des clés pour atteindre cet objectif de perte de poids mais en attendant, je ne vais pas m'arrêter de vivre ma meilleure vie pour une histoire de kilos.

Le réel souci dans ma prise de poids, c'est la dimension mode. J'ai beaucoup de mal à m'habiller depuis que j'ai regrossi.
Outre le changement physique et donc mental qu'engendre une prise ou une reprise de poids, la question des fringues se pose, car je n'ai plus rien à me mettre. Littéralement. 
J'ai passé des mois en sweat legging chignon et même si je prône le "restez comme vous êtes", j'ai commencé à franchement me laisser aller.

Donc non seulement j'ai dû accepter ce changement physique mais en plus, traverser ça en étant sapée comme un sac à patates spéciale raclette de 2 kg. 
J'ai donc dit stop, et me suis mis un coup de pied au cul.

Je vous raconte ici, ma traversée du dessert pour m'habiller après une (re)prise de poids.

La lingerie

Il fallait bien commencer quelque part pour se sentir à l'aise dans ses vêtements.

Mes culottes tailles hautes cachant mes vagues (plus communément appelés bourrelets) ne suffisaient plus à faire mon bonheur. Elles étaient toutes noires et sans originalité, je ne m'y sentais plus jolie ni à l'aise. Je portais toujours les mêmes modèles, c'était devenue fade, comme mon âme.
Etant adepte depuis deux ans maintenant du free boobs ou des NO ARMATURES, mes brassières achetées chez Action n'étaient pas du tout sexy, bien que très confo.

Culotte noire taille haute (en 5 exemplaires), brassière boulochée en élastance = HELLO POTATOE !
J'ai donc décidé de m'offrir des nouveaux sous-vêtements, ma taille de culotte et de soutif ayant changé.

Coucou la galère ! En 2020 ? Sérieusement ? Non seulement j'ai galéré pour trouver de la lingerie qui me plaisait mais surtout qui habillent les fortes poitrines. 
Parce que si t'as envie d'être sexy dans ton 95D, voire 100E : bon courage chez les enseignes lambda.
Je ne pensais pas qu'en 2020 on en était encore là : c'est-à-dire nulle part quand il s'agit d'habiller les femmes qui ont de la poitrine et du cul. 
Ça m'a mis un gros coup au moral, revenue avec 80€ de sous-vêtements H&M, les rendant tous le lendemain en leur faisant des doigts.


Après moult déception, grâce aux conseils de ma communauté Instagram (❤️) j'ai trouvé des marques "big boobs friendly" dont "Bestform" qui est commercialisée à Carrefour donc parfait car à côté de chez moi.
J'ai acheté un ensemble CANON, j'étais tellement heureuse, je me suis sentie tellement belle et so sexy (à mes yeux et ceux de mon chéri) que j'ai décidé d'acheter trois autres ensembles sur Vinted de la même marque.
Connaissant maintenant ma nouvelle taille j'ai pu m'offrir de jolis ensembles à petits prix.

Pour la confiance en soi, se sentir bien dans sa lingerie est très important.


Bon plan Bestform : -10% en souscrivant à la newsletter.

J'ai aussi eu la chance de collaborer avec la marque "Sans Complexe Lingerie" qui m'a envoyé deux soutien-gorges troooooooooop canons pour Octobre rose.

Ils sont vraiment très très beaux et me vont comme un gant. La marque habille toutes les poitrines et ça : c'est vraiment TOP. 
Ça fait du bien d'être jolie et soutenue, avec des seins qui restent en place, des bretelles qui ne te scient pas l'épaule et ton gras du dos qui ne ressort pas. Oui c'est la vraie vie, bas les masques.


 

Le problème de sous-vêtements résolu, il a fallu trouver une solution à mon éternel "sweat legging look".


Les fringues : (re)trouver son style avec ses kilos en trop

J'ai trainé en jogging/legging sweat durant tout le confinement saison 1 et c'était trop cool.
Problème : d'un point de vue logistique et surtout, professionnel c'est devenu compliqué quand j'ai commencé mon nouveau travail après le déconfinement.
Même s'ils sont très cools et peu regardants sur les mini shorts/ crop top et foulard sur la tête à J+4 du shampoing, le legging/jogging négligé n'était pas conseillé.
Problème bis : je ne rentrais dans plus aucune fringue, et surtout, me sentais très mal dans celles qui m'allaient encore.


A chaque fois on se dit qu'on rachètera des fringues quand on aura perdu du poids, mais en attendant cette perte qui arrivera ou pas d'ailleurs, il faut bien s'habiller !
Pour ma part, j'ai drastiquement changer ma façon de consommer et surtout, de dépenser mon argent.

J'ai mené une longue bataille pour régler mes problèmes d'argent qui étaient très simples : 

1) je dépensais de l'argent que je n'avais pas,
2) je considérais mon autorisation de découvert comme une somme supplémentaire à dépenser,
3) je gagnais beaucoup moins d'argent que le train de vie que je vivais.

Bilan : j'ai été à découvert chaque mois depuis mes 18 ans et fichée bancaire 3/4 fois.
J'ai changé de banques environ 7 fois et eu tellement de crédits que je ne savais plus à quoi ils correspondaient.


Note de l'auteur : est-ce qu' un article sur le sujet "comment j'ai réellement réglé mes problèmes d'argent" vous intéresserait ?

Après avoir gagné cette bataille non sans mal mais surtout, avec une grande fierté, cela fait plus d'un an et demi que je ne suis plus à découvert, que j'ai plusieurs livrets sur lesquels j'épargne régulièrement et surtout, j'ai remboursé mon dernier crédit pas plus tard que le mois dernier.

J'ai donc arrêté, pour sauver ma peau et mes découverts, d'acheter à tout va.

Je ne fais donc plus de shopping "traditionnel" ou "comme avant" vu que je n'achète que ce que j'ai besoin (c'est-à-dire quasiment rien) mais surtout, uniquement sur Vinted.
Vinted c'est pratique, c'est beaucoup moins cher et ça permet de redonner une seconde, voire troisième vie à ses vêtements. 


Consommation plus responsable et articles moins chers : que demande le peuple ? (l'éradication du Covid)

 

Dès que j'ai une envie de fringue, je la cherche sur Vinted, je réfléchis pendant des semaines, je négocie et quand je reçois ma combi vieux rose payée 7€ au lieu de 29.99€, je suis contente !

Je n'achète aussi maintenant que des "basiques" : chemise blanche, perfecto en cuir, jupe en jean, écharpe marron ... ça évite les crises de folie sur une pièce importable "mais jolie dans l'armoire".

Seulement, sans idée précise de ce que je veux, et bien c'était compliqué de trouver des fringues.

J'étais donc toujours grosse, mais sans style bien qu'avec de l'argent.

Jusqu'au jour où je suis tombée sur cette photo de la curvy blogueuse Julia, que je suis depuis mes débuts sur la blogosphère et que j'adore.

J'ai littéralement craqué sur cet ensemble lila qui lui allait teeeeeeeellement bien, que je me suis empressée d'aller chiner sur le site SHEIN.


Comment SHEIN a sauvé ma life et mon style

Je connaissais le site SHEIN de nom, l'associant aux sites chinois qui vendent de la merde et qui met deux mois à arriver.
SHEIN = AlieExpress pour moi. 

ERREUR !

Quand j'ai vu que Julia s'habillait chez SHEIN, j'ai été voir ce qu'ils proposaient, vu que je voulais absolument m'offrir l'ensemble lila qui lui allait à merveille.

Ils ont une catégorie curvy : grosse surprise. 
Je ne pensais pas un jour devoir faire mon shopping dans cette catégorie et pourtant, ce n'est pas une insulte et surtout la réalité : t'es curvy meuf.

Le problème, c'est que je ne suis pas assez "standard" pour m'offrir des sapes dans les catégories "lambda" qui m'iront bien (car pas bien taillées pour ma morpho), et pas assez "grosse" pour certaines pièces dites "curvy" (trop grandes parfois).

WHATEVER, je me suis offert plusieurs fringues, assez basiques mais canons et j'ai reçu mon colis en moins de 10 jours = première grosse surprise.


Deuxième grosse surprise : toutes ces fringues m'allaient vraiment HY-PER bien. C'est simple, quand j'ai essayé chacune des sapes, je me suis non seulement sentie super à l'aise (GLOIRE AUX FRINGUES QUI NE ME BOUDINENT /SERRENT PLUS), mais surtout : archi canon. 

C'était le feu, j'étais méga bonne.

J'ai attendu que mon mec rentre, et j'ai fait un défilé. J'ai su qu'il allait kiffer et sans surprise : il a archi kiffé sa meuf épanouie dans ses nouvelles fringues.
Vraiment j'étais trop trop contente de retrouver du plaisir à m'habiller, me sentir à l'aise, jolie, stylée, à la mode. Bref : SHEIN m'a sauvé la life.

SPOIL : j'ai par la suite, repassé trois autres commandes. En moins de deux mois.
SPOIL bis : j'ai également converti mon mec.

Alors oui, ce site est chinois. Quand il existera des sites de fringues français aux prix abordables et qui habillent les femmes curvy, je commanderais chez eux.
En attendant, SHEIN est actuellement mon site favori pour commander des fringues qui me plaisent et surtout qui me vont.





Voici mes dernières commandes pour vous donner une idée du bonheur que j'ai pris pour m'habiller :


 


Alors ? Comment on s'habille au final quand on a grossi ?

En définitif, on pense trop souvent à "maigrir" quand on prend du poids. Mais moins souvent à s'accepter et à s'assumer.
J'ai pleiiiinement conscience que ce n'est pas facile, je ne m'accepte pas à 100% telle que je suis et ça sera toujours comme ça, avec ou sans kilos en trop. 
C'est comme ça, c'est ok je serais toujours complexée quoi que je fasse, alors autant l'accepter, et essayer de ne pas être trop dure avec moi-même.


A un moment, merde. Je n'ai pas envie de passer ma vie, et surtout, à côté de ma vie pour des histoires de capitons ou de kilos.

J'ai envie de vivre ma best life, en étant grosse ou pas. 
GUESS WHAT ? En ce moment je suis grosse et alors ? Je ne vais plus m'habiller pour autant ? Je ne plairais plus jamais ? Je suis la honte de mon mec ? De ma famille ? De mon entourage ? 

Bah non en fait, je suis comme ça, ceux qui m'aiment m'acceptent, ceux à qui ça pose problème : ciao !
J'ai mis en place des choses pour traverser cette période de prise de poids - qui durera ou non là n'est pas le sujet. Des tips pour être le plus à l'aise et jolie possible.


On aime s'habiller quand on perd du poids, pourquoi ce serait différent quand on en (re)prend ?

✨ J'ai commencé par changer mes sous-vêtements pour les porter à ma taille.
Oui c'est difficile de changer de taille, j'en ai conscience, mais se voir belle et à l'aise dans des vêtements qui nous rendent heureuse : ça n'a qu'un prix, celui de ses sous-vêtements.
La taille ? La mesure ? Une étiquette : conneries. Tu es unique et sublime, rends-toi honneur. 

✨ Ensuite, j'ai acheté aussi des fringues à ma taille, même si elle était plus "grande" que ce que j'aimerais. 
Sur SHEIN ou ailleurs, plusieurs marques proposent des curvy, Vinted regorge de bons plans aussi, tu t'en fous de la taille l'important c'est que ça te fasse plaisir.
En M, XL ou XXL tu es au TOP ! Peu importe les diktats.
Je fais du 42 ou du 44, et alors ? C'est pas grave, l'essentiel c'est que je me sente bien dans mes fringues, et toi aussi.

✨ J'ai laissé mes leggings troués pour le week-end et j'ai acheté des fringues spéciales "cocooning". 
Des shorts et des sweats en pilou, des nouveaux leggins (aussi), des jolis joggings. Même pour traîner je veux me sentir bien. Pas toi ?

✨ Je me suis fait plaisir, c'est aussi pour ça que je charbonne comme une ouf : pouvoir m'acheter des fringues - et pas à crédit ! 
Se faire plaisir, raisonnablement. Et c'est ce qui m'a aidé et m'a redonné envie de m'habiller le matin.

En bref : le poids, la taille des vêtements, tout cela n'est rien comparé à ton droit de te sentir belle et épanouie. T'as grossi ? C'est pas grave ! Tu rayonnes encore plus !
Prise ou reprise de poids, peu importe ton nombre de kilos à perdre au final, l'essentiel c'est que tu te sentes bien MAINTENANT, pas demain, pas quand tu auras perdu ton premier kilo, non : c'est MAITENANT. 

Et si dans trois mois ces fringues ne te vont plus, elles feront le bonheur de quelqu'un sur Vinted, peut-être même de moi ! 

Sois telle que tu es : lumineuse, en bonne santé et épanouie. Le reste : BULLSHIT.

Force et honneur, avec style dans ton 36 ou 52. LOVE YOU ❤️

8 Comments

  1. Ton article est trop trop bien !!! Merci de m’avoir citée je suis émue de ouf :’) je m’en vais de ce pas le partager sur Instagram !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la révélation et la bonne énergie 💜💜💜

      Supprimer
  2. C'est compliqué de sortir des idées préconçues. Mais il y a quelques tips: demander aux mecs que tu respecte ce qu'ils pensent du poids des femmes. La plupart du temps, ils aiment les femmes, et n'aiment pas leurs complexes. Car cette insécurité émotionnelle liée à notre poids est difficile à gérer pour eux.
    Ensuite on ne peut pas faire le même poids à toutes les périodes de sa vie ...ça paraît logique mais c'est difficile à admettre. Perso quand j'avais un travail physique, qui demandait d'être debout et en mouvement toute la journée, je faisais moins de 60kg. Alors que je buvais beaucoup d'alcool, mangeais très mal etc...
    Quand je travaille dans un métier qui me demande d'être focus sur un ordinateur 8h/jour, je pèse +70kg. Alors que je mange mieux, ne bois qu'occasionnellement etc... J'en ai marre de ce diktat qui dit qu'il faut compenser un travail de bureau par des heures a suer dans une salle de gym. Je bosse et c'est fatiguant même si je reste assise, et j'ai pas envie de passer mon temps libre à "rattraper" le fait de ne pas bouger la journée en mangeant que de la salade sans assaisonnement ou en faisait des "burpees".
    Grand bien à ceux qui aiment, perso je n'y prend pas de plaisir.

    Bref j'étais plus svelte en travaillant dans un métier physique et je suis en surpoids depuis que je fais un métier passion, mais sur ordinateur.
    L'un dans l'autre, je préfère mon nouveau job ( infographiste) que celui d'avant ( gouvernante de femmes de ménage), même si j'ai dû me rhabiller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je bossais à UGC j'avais grave perdu à force de courir partout.
      Quand j'ai bossé comme hôtesse, bah sédentaire. On se sait...

      FUCK OFF flemme en fait ! On se rhabille et on se rhabillera (gros sketch en perspective quand ce sera mon tour de porter la vie, j'arrête pas d'y penser lolilol ...)

      Coeur sur you

      Supprimer
  3. Hello, je suis ton blog depuis longtemps et je n'avais jamais osé commenter. Déjà, merci pour ton humour et ta verve j'adore !
    J'ai le même âge que toi et j'ai passé plus ma vie à être obèse morbide (120-130 kg pour 169cm) qu'à être à un poids dans la norme.
    Des vêtements dans lesquels on est à l'aise c'est la base mais difficile à trouver (le prix, la coupe, la disponibilité etc )

    Aujourd'hui - même si j'ai appris à m'accepter et que je suis plus en paix avec moi-même qu'à l'époque lointaine de mes 18 ans et de ma taille 38 - je peine vraiment à trouver des vêtements sympas. J'ai la chance d'avoir un magasin MSMode près de chez moi et de trouver un ou deux trucs chez Kiabi, mais c'est tout. Pour la lingerie, je suis terriblement démunie, pas de magasins qui font ma taille dans ma campagne !

    Merci pour ces tips et tes astuces, tu as entièrement raison. Ne laissons pas un problème de poids nous gâcher l'existence car la vie est beaucoup trop courte pour se pourrir le moral à cause de kilos en trop ou en moins.
    Il ne faut pas négliger l'aspect de la santé physique, mais le moral est tout aussi important. Quand on s'accepte, ça va mieux. Ca veut pas dire qu'il ne faut pas chercher à changer/s'ameliorer mais ça aide.

    Merci beaucoup.

    Lilo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Lilo

      Trop contente que tu sautes le pas du commentaire ! :)
      Merci bcp pour ton témoignage (et ta fidélité), ça me touche bcp.

      C'est désolant et franchement rageant de voir que les enseignes n'habillent pas toutes les femmes, c'est scandaleux.
      J'aime bien C&A aussi, M&S mode y'en a aussi à côté de chez moi.

      Santé et Moral font de pair, je te souhaite un super bonheur dans de super fringues.
      A très bientôt et n'oublie pas que tu brilles ! 💜

      Supprimer
  4. C'est drôle , ce post arrive au moment où j'ai décidé (ce matin!) de ne plus traîner en jogging mais de faire l'effort de m'habiller ET de me maquiller tous les jours , même si je reste inside .
    En 2018, je m'ennuyais à mourir à un poste , où je n'avais pratiquement rien à faire et mes collègues bien que sympas ne m'intéressaient pas . Bref, je passais mon temps à shopper sur internet, j'ai découvert Shein et je suis devenue folle !! j'ai dépensé un fric fou , tous les jours je commandais et je me faisais livrer direct au boulot, il y a même des fringues que j'ai données direct à des copines, sans même les essayer ....bref , Shein, pour moi c'est de l'histoire ancienne et tant mieux pour mes finances..vinted me coûte moins cher :)))
    Le pire de mes périodes shoppeuses , c'est lorsque j'ai bossé dans le 11ème , dans le quartier des boutiques ultra pointues , là c'est ma paye totale que je claquais aux lunch breaks avec mes collègues!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je vois tellement l'achat compulsif ahaha heureusement que j'ai pas connu Shein quand j'avais 20 ans... sinon je vivrais sous un pont à manger mes jupes en simili.
      Ah mais Paris c'est la ruine, no fucking more.

      je fais l'effort depuis hier très exactement ahaha.
      Là j'attends un maçon donc pas encore douchée (il est 10h37) car j'ai peur qu'il arrive quand je suis à oilp. Hier j'ai mis du rouge à lèvres pour ... rester chez moi.
      Peu importe, l'essentiel c'est de se faire kiffer !!!

      Des bisouuuuuuuuuuuus

      Supprimer