2 mars 2016

Paris 16 is the new la Goutte d'or ?


Coup de gueule inside.
Note de l'auteur : j'ai tendance à parler franglais quand je suis ivre (et fort bien d'ailleurs, vous pouvez demander à mes amis) ou bien très énervée. Etant donné qu'il est 09h30 au moment où j'écris cet article je vous laisser deviner de quel cas il s'agit présentement.

Pour ceux qui sont fan de moi, que ce soit sur Facebook ou Instagram (clic / clac) vous savez tous que je travaille près de l'Arc de triomphe étant donné que je vous inonde régulièrement de photos du rond point de l'Etoile.
Vous savez également que je suis fan de la Tour Eiffel et mes amis/ amants/ inconnus parfois le savent aussi vu qu'elle est tatouée sur une partie immergée de mon corps visible uniquement si je suis ivre (encore) et/ou amoureuse. Mais surtout ivre.

Quoi qu'il en soit, si vous débarquez sachez je bosse près de l'Arc dans le 16 ème arrondissement de Paris précisément, ou le quartier guindé de l'élite parisienne.
Celui où au Franprix du coin tu paieras ta salade 4€99 alors qu'elle est à 0€99 chez moi dans ma banlieue natale.

Sachez aussi que ma tante vit à la Goutte d'or.
Les psychopathes auront de quoi faire avec toutes ces informations s'ils veulent me trouver mais tant pis, j'ai le goût de l'aventure et qui sait, parmi eux se trouvera peut-être l'homme de ma vie nuit vie.
Anyway je suis certaine que bon nombre de personnes ont chez eux un autel en mon honneur comprenant clichés de moi chantant dans le métro, allant à l'épicerie chercher mon pain et ma brique de lait tous les samedis matins et même celle de mon spectacle de hip hop en 2002.

Comme le dit l'humoriste Bun hay mean (ici même) la Goutte d'or est le pire quartier de Paris en terme de cradance. Celui où un mec a pissé sur le plan de métro lui donnant le doux sobriquet de la Goutte d'or. Le quartier des tréfonds de Paris, celui où tu ne reviens pas sans séquelles, dixit BFMTV.

Il est vrai que le quartier est très cosmopolite et que tu te fais agresser très souvent, non pas pour ton sac ou ton Iphone mais pour te faire un tissage ou les ongles de pied.
Ce à quoi je réponds systématiquement par :

- Pourquoi ? Ils sont pourris mes cheveux ? Penses-tu réellement que j'ai besoin d'une perruque ?
- Oui ma soeur, tes cheveux ont besoin d'un rafraîchissement, viens regarde, je te montre ...

pendant que le mec m'arrache le bras et m'oblige à acheter la perruque de Beyoncé version cheap et des faux cils roses fushia.

Je dis ça, je dis rien. Un jour je vous raconterais comment en sortant de boîte de nuit dans le quartier, mes amies et moi avons terminé la soirée dans un salon de coiffure.
Comprendre : personnes de sexe masculin travaillant dans un salon de coiffure toute la nuit dont la principale tâche consiste à boire de l'oasis tropical en écoutant Magic System et dansant dans des mocassins crocos sans chaussettes.

Ce soir-là ma copine non méconnue Natacha décidait toute bonnement de se raser un côté du crâne pour la modique somme (marchandée) de 8 €.
Pendant que la tondeuse s'activait sur ses cheveux de jais, je filmais au lieu de réitérer avec insistance la question suivante à Natacha,

- Es-tu vraiment sûre de vouloir faire ça ?

comme elle le fait si loyalement lorsque je décide de faire toucher mes seins en soirée pour prouver qu'ils sont vrais.

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui je viens rétablir la vérité.
La partie sombre de Paris, la partie Nord comme Gare du Nord n'est absolument pas le quartier le plus sale de Paris et loin de là. Tu pourras effectivement trouver des épis de maïs prémâchés et quelques tresses par-ci par-là mais ces rues ne seront jamais aussi sales que celle du 16ème dans laquelle je travaille.

MAIS QU'EST CE QU'ELLE RACONTE LA MONA ?


Le 16ème arrondissement, l'Arc de triomphe, les roumains (que j'embrasse fort, repassez chez moi quand vous voulez), proche de la plus belle avenue du monde, Charles de Gaulle notre ami, l'Etoile rond point tant apprécié des conducteurs, Jean-Emmanuelle De Philibert de la Croix de Chapeauté le dealer de MD et tant d'autres ...

La rue où je bosse est la rue la plus sale que je n'ai jamais connu de toute son existence.
Chaque matin j’enjambe les merdes de chiens de riches qui même s'ils sont riches et que leurs pyjamas sont brodés (Peter Allaoui ? Vous faîtes tout comme votre cousin vous !) sont archi-crades et mal-élevés.

Sous prétexte que des gens laveront derrière eux, ils se permettent de laisser leurs clebs se vider sur les trottoirs, trottoirs que j'emprunte quotidiennement comme bon nombre de citoyens.
Entre les crottes de chien et les mares de pisse, quand je rentre chez moi j'ai l'impression d'avoir passer ma journée à marcher dans les intestins d'une gastro géante.
C'est répugnant et mes pompes m'ont coûté un deux bras alors c'est pas pour les souiller dans des détritus, quand bien même de parisiens fortunés (fortunééééééééééé).

Les poubelles traînent à même la rue, les bouteilles vides jonchent les passages piétons en plus d'être assagis de bagnoles de luxe parce que le bourgeois parisien, c'est bien connu, pense que la rue appartient à sa mère.
Je vous épargne les lendemain de soirées de Marie-Antoinette et Paul-Kévin ... On ne me dira pas que c'est la banlieue ou le 18ème nord qui vient faire la fête dans cette rue dégueulasse et laisse ses bouteilles et autres paquets de clopes.
Pour preuve, les paquets de cigarettes sont français. Dans le 18ème en fumant ta clope tu voyages car les paquets sont imprimés dans toutes les langues sauf en français. De toute façon, on aura tous le même cancer : universel ah ah ah ah !
Note de l'auteur : penser à effacer cette blague.

Imaginez la scène, il est 8h30, je suis crevée parce que la nouvelle activité de mon chat consiste à me sauter dans la face entre 3h37 et 5h25 du matin. J'ai mal dormi, mes cheveux sont gras et je n'ai plus de shampoing sec, j'ai froid, ça pue, je suis célibataire (je place ça tranquille ici des fois que ...) et pour aller bosser je dois zigzaguer entre les déféquages de ces parisiens dégueulasses qui ne savent pas se tenir, car en plus d'être blindés de tunes ont des rues blindées de merde et surtout, ne connaissent pas l'utilité d'une poubelle ou d'un sac à crotte.
MAIS WTF LES GARS ? J'en conçois que se balader avec un sac à caca et se pencher glamourement pour ramasser un truc provenant des intestins et sortant de l'anus de ton chien puis se le trimbaler est certes, pas très classe, mais n'empêche qu'avoir 15 000 € de sapes sur soi et regarder son chien chier sur le trottoir où toi-même tu marches me donne envie de mettre ton visage botoxé dans la mare puis à mon tour te chier dessus.
Et non je ne suis absolument pas excessive.

Vous savez que j'en viens à prier pour qu'il pleuve car ça "lave".
Quand je vois les pauvres concierges, obligées de sortir leurs gants et leurs balais pour aller nettoyer ce que l'élite estime ne pas devoir jeter/ laver/ ramasser sous prétexte de payer l'ISF, je suis bien contente que pendant les vacances ces bourgeois crados marchent dans leurs propres déchets, même si cela veut dire que moi aussi.
Ah pardon on me dit dans l'oreillette que l'été ils sont à Saint Barth.
Imaginez quand il fait chaud ... tout remonte.
#vomisdèslematin.

Et puis ce matin, c'était la fois de trop.

 

Voilà. Alors certes, je suis heureuse que des personnes aient passé une bonne soirée, personnellement j'ai mangé au resto indien avec Natacha dont le côté droit des cheveux ont - grâce à Dieu - repoussé mais sérieusement ... Pourquoi ? Pourquoi cet infanticide sur la place publique ?
On note le petit shokobon qui va bien après .. crade mais romantique.
J'espère sincèrement que ce matin ton fils t'a dit,

- Mère, Mère ! quelle est donc cette matière en plastique à travers lequel un liquide translucide tente de s'échapper ?
- Oh ça Pierre-Marie, c'est le frère que tu n'auras pas.
- Mais voyons Mère, Père à 120 ans, il ne peut plus enfanter vous me l'avez dit hier lors du brunch chez Monsieur Fouquet's
- Oh mais votre mère se fait déglinguer par l'épicier voyons !


A défaut de s'appeler la Goutte d'or, vous pouvez désormais appeler le 16ème la Goutte blanche.

*projecteurs éteints*
*tombé de rideau*



Bienvenue dans le 16 ème ...

 
 
 
 
 
 
 
 

Merci à la ville de Paris et aux employés qui nettoient derrière des personnes mal-éduquées..

© Copyright Mona. C
Rue de L.*******
Paris 16ème. France.





✲✲✲✲
& Bienvenue à la Goutte d'or ...

 
 
 
  

  
  

© Copyright Bastianine B.
Rue de Panama
Quartier de la Goutte d'or
Château rouge
Jardin de la Goutte d'or
Paris 18ème. France

16 commentaires:

  1. Bravo, bravo, bravo pour cet article criant de vérité et bourré d'humour !!

    Personnellement, je pense que c'est Paris tout entier qui est crade, crade, crade (les seuls endroits ne l'étant pas sont les abords des mairies et des allées bordant les hauts lieux historiques).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Tu n'as pas tout à fait tort ... et encore !

      Supprimer
  2. Moi ça me fait marrer les gens qui répugnes à ramasser les merdes de leurs chiens... moi je met mes mains dans des merdes humaines (avec des gants hein!) et les gens me disent encore merci. Je vois pas du tout ses gros bourges faire mon boulot d'aide soignante (je place ça discrétos pour le phrase juste avant!), c'est même le genre à vomir en nettoyant leurs éviers de cuisine. Sinon je t'assure la plupart des grandes villes ne rutile pas de propretés mais j'ai l'impression que les gens n'ont plus d’éducation. La rue c'est pas notre poubelle, il y en a des vraies et si c'est remplis... tu met dans ta poche/sac et tu jette chez toi, c'est pas compliqué!

    Regarde, je vis à la campagne, presque au millieu des champs et j'ai quand même des sacs à caca, au cas ou mon chien aurait envie de chier juste devant les trois maisons disparates près de chez moi...

    Désolée mais la dégueulassitude des gens m’énerve!

    Quoi, t'as insta? Mais je m'abonne fissa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeah je viens de voir ton abonnement.
      Je ne supporte pas les gens qui jetent des trucs par terre, même mes mégôts je les jette à la poubelle ! (et quand je le fais pas je me sens hyper mal et je demande pardon à Dieu).
      T'imagine les gens qui achètent leur paquet de clopes puis l'ouvre et jette le plastique par terre !! Ca me rend dingue !!

      Supprimer
  3. 18ème forever...
    (Et merci pour le fortuné qui m'a bien fait sourire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MERCIIIIII j'espérais trop que quelqu'un capte ma vanne !!!
      <3 <3

      (et le Peter Alaoui t'as saisi ?)

      Supprimer
  4. Une des raisons aussi qui ne me donnes pas envie de rentrer vivre en France. Ici le sol il est tellement propre que tu peux t'asseoir n'importe ou, d'ailleurs en parlant de s'asseoir tu peux meme le faire sur les cuvettes des toilettes des magasins (le reve).Ca prouve au moins que la discipline ca peut exister, mias bon en en France trop peu de gens se sentent concernes malheureusement..franchement bon courage de Tokyo. Hate de rentrer un peu pour les vacances mais pas trop longtemps ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, je pense que tu as dit exactement où était le problème : les gens ne se sentent pas concernés. Pourtant c'est tout bête : tu jettes !
      Quitte à pas faire le tri mais on jette pas ses papiers par terre et on chie pas dans la rue !
      RALALA

      Enjoy Tokyo !

      Supprimer
  5. J'ai du faire une petite recherche Google pour Peter allaoui j'avoue :D

    RépondreSupprimer
  6. Ton article me donne envie de grimper sur l'arc de triomphe en hurlant "REVOLUTION", comme une Che Guevara sexy avec des belles chaussures (c'est important). Viens à Rennes, ici on a littéralement la "rue de la pisse", aka la rue de la Soif, aka la rue ou les mecs pissent tous complétement cramé après minuit. AMBIANCE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahahahahaha (nan mais je rigole mais je crois qu'on m'en a déjà parlé)

      Un jour viendra on se lèvera tous, mais pas maintenant y'a une notif FB

      Supprimer
  7. Et ne parlons pas des mecs qui pissent dans les parkings...N'EN PARLONS PAS !!!! Je deviens hystérique qu'en j'en vois un....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais ça, ils mériteraient un coupage de teub (sans être extrémiste)

      Supprimer
  8. A l'époque (brève) où j'étudiais à Paris-Dauphine il m'est arrivé de voir des présos devant la fac...ça m'a pas aidé à l'aimer. Puis c'est un lieu connu de la prostitution étudiante, donc un peu triste en plus d'être sale pour les trottoirs.
    J'ai aussi vu un mec pisser dans une rue très chic du 16e. ça m'a fait curieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dois ps être réveillée je comprends ps "présos".
      Je savais pas pour la prostitution étudiante, en même temps je ne suis pas plus choquée que ça (moi même pour un 2.55 ... LOLILOL).

      Les mecs pissent partout, tout est leur faute en fait !!

      Supprimer

Instagram

© Copyright Mona Champaign.

Tous droits réservés.
Tous les textes présents sur ce blog m'appartiennent et ne sont pas libres de droit. Merci de ne pas les utiliser sans mon accord.
Article L112-1 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Formulaire de contact (dis moi encore que tu m'aimes)

Nom

E-mail *

Message *

Archive