Le mec en couple → gros enfoiré


Nous étions invité à la même soirée mais je me souvenais plus trop de lui. On s'était croisé l'année dernière et je n'avais pas eu le temps de m'attarder sur son cas étant donné que j'étais centrée sur le mien, à savoir, comment sortir à Paris quand on a pas d'argent.
Réponse de l'auteur : tu ne peux pas.

Il avait répondu sur la conversation commune où je précisais à nos amis que j'allais avoir du retard car j'étais trop occupée à uriner entre deux bagnoles pont de l'Alma. Lui aussi était en retard et avait proposé qu'on arrive ensemble. Quand j'ai vu son message j'étais déjà au bar en train de commander un mojito.
Mona 1 - 0 LMEC.

Juste avant d'arriver j'avais eu un date sympa, à la cool et sans prise de tête. Je n'avais absolument pas prévu de pécho l'homme de ma nuit ce soir-là dans la mesure où j'étais trop occupeé à kiffer la vie, mon bronzage retour de vacances et surtout mon mes mojito(s) entre copines.
Lui était là, il était sympa, il était vraiment sympa et ... il est sympa nan ?

Vous connaissez la suite, quelques heures plus tard j'étais amoureuse et l'instant d'après il m'invitait à danser, ou le truc qui n'arrive jamais vu que la plupart des hommes est trop occupée à me mater le cul plutôt que de danser avec - ce qui est - soyons francs, très dommage.
Evidemment, je n'ai pas pu m'empêcher de faire ma chaudasse en ondulant le corps like a vipère sur son repère *héhé* mais visblement pas très réceptif le mec s'est tout simplement barré. Okéééé.
Je me suis assise pour méditer sur le sens de la vie des vipères quand ma copine m'a dit "il est sympa hein ? il se passe un truc entre vous ça se voit !".

- Tu crois ? (évidemment que je le croyais)
- Oui il me l'a dit
- TU DECONNES !
- Mais il sait pas trop quoi faire vu qu'il a une copine.

Une ? Pardon ? J'ai pas entendu y'a Claude François qui gueule *LA FERME AVEC TON ANNEE 62 PASSE A AUTRE CHOSE MERDE !!". Non mais il a une meuf ?
[...]

Oui il avait une meuf. Une vraie meuf. Genre une petite-amie, girlfriend, une meuf quoi !
Mais apparemment elle habitait loin ... Ah bon, bon ok. 
A ce moment-précis je me suis dit que je ne faisais rien de mal car après tout, onduler sur un mec pendant qu'il te caresse délicatement les hanches ce n'est pas tromper si ? ...
ÉVIDEMMENT QUE SI !! Bon, un plan, il m faut un plan.

Et bien le plan c'est qu'au vu de sa réception active et enjouée concernant ma personne, j'ai décidé que je n'en avais rien à faire puisque sa copine vivait loin (pardon ? j'entends grosse connasse dans le public ?).
Honnêtement les gars à la base je ne savais pas qu'il avait une copine.
Il puait le charme et la séduction à plein nez, je n'ai pas pensé un seul instant qu'il puisse être en couple (dit la fille qui ne fait jamais attention aux alliances quand elle poursuit des gens).
Et puis finalement, c'est un peu comme tout, je retourne ma veste de temps à autre, et là j'ai mis mes principes de côté.
Moi ou une autre valait mieux que ce soit moi non ? Non ? Non ? Ouais non.  (j'entends salope dans le public ?).

Le bar a fermé, mes copines se sont barrées et on s'est retrouvés tous les deux sur les quais, sous la lune, près de la Seine, sur terre.
Pendant qu'il discutait avec d'autres gens, je sympathisais avec un certain ... un certain .... mec dont j'ai oublié le nom et lui confiait mes craintes. Parce que j'ai un coeur et une morale, même quand j'ondule sur des mecs en couple et que j'ai trop de rhum dans le sang.

- Non mais je l'aime bien mais je sais pas quoi faire, il a une copine. Mais elle habite loin
- Bah tu t'en fous alors
- Oui mais j'ose pas lui dire de venir chez moi ça fait pute
- Mais tu t'en fous, te prends pas la tête
Note de l'auteur : moi me prendre la tête ? seriously ?
- Non mais j'ai envie de rester avec lui mais le "tu viens chez moi" ça fait vraiment chagasse non ?
- T'as envie qu'il vienne chez toi ?
- Oui 
- Bah alors
- Mais il a une meuf
- Mais elle habite loin
- Bon ...
- Sinon moi je viens chez toi pas de problème ...

Finalement j'ai fait la fille subtile ... Nan j'déconne, c'est lui qui a fait le mec discret en plaçant un mignon "oooh ba mince, je sais pas comment faire pour rentrer chez moi j'habite trop loin", du coup un Uber plus tard et nous étions dans mon canapé.

La soirée était géniale, le mec génial, tout était génial. Dans ma tête il allait se rendre compte à quel point nous étions géniaux et larguer sa campagnarde beaucoup moins géniale que moi.
...

Dans ma tête seulement.

La semaine est passée .... elle était longue ... un peu comme sa .... façon de me faire galérer.
Le week-end suivant je me jetais à l'eau et lui proposais d'aller voir une expo, pas de bol il avait son covoiturage pour aller chez sa copine *musique dramatique*.

J'ai passé le week-end à déprimer sur ma vie de meuf qui fait n'importe quoi et alors que j'avais de l'huile de coco sur les cheveux et un masque à l'argile sur la face, Chuck Bass venait une nouvelle fois de quitter Blair et vrrrrrrrrrr vrrrrrrrrrr petite vibration sur mon Iphone.

- T'es chez toi ?

OMG - C'était lui.
Nous sommes dimanche soir, je ne me suis pas lavée et le mec me demande comme ça de but en blanc sans préliminaires si je suis chez moi.
J'avais envie de lui répondre que oui j'étais chez moi, le coeur ouvert, prête à lui offrir mon âme pour un regard, une caresse, un mot, une fleur, un crocodile ... pardon je m'égare.

- Oui.
[...] les petits points sur Messenger qui te disent qu'il est en train d'écrire *respire respire respire*.

- Mon covoiturage me dépose près de chez toi, tu peux m'héberger ?  J'ai plus de RER ...

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii JE VAIS ME MARIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER !!!Faut que j'apelle ma mère, et ma famille en Sardaigne, je dois laisser pousser mes cheveux perdre 15 kg et ... MERDE !! MES CHEVEUX !!

La tête dans la baignoire et le pommeau au-dessus, je rincais mon *home made mask* et répondais :

- D'accord, like a big boloss that I am.

Je me suis changée sept fois, le pyjama faisait trop ... pyjama. le mini short trop mini et le tshirt sans soutif trop provoc. Je l'ai donc accueilli en tailleur parce qu'il était dimanche soir et que dans mon monde c'était normal.
Il m'a raconté son weekend (qui s'en fout ?) et nous nous sommes couchés. Voilà.
Voilà voilà.

...

Heu ?

J'ai essayé de me contrôler, vraiment, mais dans mon monde où on porte un tailleur le dimanche soir, quand un homme dort avec une femme (qui plus est lorsque je suis cette femme), qu'en plus ils ont déjà mélangé leurs poils et que le mec vient chez moi de son plein gré alors qu'à la base je me touchais sur Nate Archibald sans rien demander à personne, je ne comprends pas qu'il veuille ... dormir.

- Je ne comprends pas que tu veuilles dormir.

S'en est suivi plusieus heures de discussion sur "mais c'est pas parce que c'est arrivé une fois que ... même si c'était super ... mais je suis en couple ... mais t'es une meuf géniale (NIKTAM), mais bon .... après si c'est toi qui me sautes dessus, je dirais pas non ... ça viendra pas de moi tu vois .... c'est pas moi qui serais à l'initiative (comprendre : si tu veux me CENSURED je ne dirais pas non) sinon ça se fait pas mais ... c'est vrai que t'es géniale donc bon ... (NIKTOUJOURSTAM)
BLAHBLAHBLAH *Bullshit*

Là, tout de suite, à l'instant T instantané j'ai eu envie de lui dire "mec, tu pensais pas à ta meuf quand t'avais la tête dans mon cul" mais je me suis retenue parce que d'abord je suis une fille classe et qu'ensuite ma mère lit mon blog.

Bref, du coup on a dormi et niqué un peu, c'était pourri, il est reparti et je l'emmerde. Par emmerder comprendre : penser à lui pendant des jours et me rappeller le temps béni où il avait la tête dans mon cul.
Puis comme toutes mes histoires, c'est passé aussi vite que c'est arrivé et un jour je me suis réveillée en réalisant que ce mec était juste un gros batard qui non seulement avait trompé sa copine (même si elle habite loin) mais qu'en plus il avait été chez moi direct à son retour de weekend de trouduc chez sa meuf.
Nan mais gros batard du trottoir ou pas ? Non mais gros gros tarba !

Pourquoi je vous raconte tout ça ? (parce que t'as pas de vie) parce que figurez-vous qu'il y a quelques semaines j'étais invitée à la soirée de lancement de la marque de ma copine Jojo (dont je vous parlerais une autre fois - quoique Jojo connait bien les talents du MEC vu qu'elle les a testé aussi mais ceci n'est pas le sujet).
JOJO DONC ! organisait sa soirée et devinez qui était là ? Lui.

Est-ce que j'ai mis exactement 4 semaines à réfléchir à ma tenue ? Absolument
Est-ce-que tout cela s'est terminé en body transparent sans soutif face à lui à table comme par hasard ? Certainement.



Est-ce-que vous voulez connaitre la suite de l'histoire aka la revanche du poulpe ?


to be continued ...

41 Comments