Comment camoufler un bouton de fièvre


Lorsque l'on a accessoirement un date le soir même.
L'histoire de ma vie.
En exclu je vous dévoile tous mes secrets.

Concrètement, comment survivre lorsque l'on a l'équivalent de la lèpre sous la lèvre inférieure (de la bouche, sinon toute cette mascarade serait passée incognito) et tous ses cousins autour de la bouche ?
→ Comment faire pour camoufler un herpès ?
→ Comment faire lorsque l'on veut faire disparaître son bouton rapidement ?

Toutes les réponses ici.

Partie 1 - MINIMISER LES DÉGÂTS
On maximise ses chances et on tente de minimiser la casse.
La base : on ne tripote surtout pas son bouton avec ses doigts alors qu'ils tiennent également la barre du métro qui - on le sait tous - contient les fluides de tous les usagers et accessoirement de ceux se grattant les couilles bien trop souvent à mon goût.

Ai-je réellement le temps de vous annoncer que nous touchons une dizaine de teub dans une journée lorsque nous prenons le métro ? C'est chose faite.

Dois-je vous parler des bactéries présentes sur ton Iphone ? Sur ton clavier ? Dans le MONDE ENTIER ?
T'as compris : tu ne trifouilles pas ton herpès, surtout s'il gratte, parce que justement s'il te démange, c'est là qu'on lui nique sa race.

Partie 2 - CASSE TOI POV'CON
On lave soigneusement ses mains puis son visage et on applique de l'huile d'arbre à thé avec un coton-tige sur ses boutons dégueulasses.
L'huile d'arbre à thé assèche et surtout assainit les boutons. ATTENTION ! Ne pas en abuser pour ne de ne pas se brûler la peau car ce n'est pas du tout le but de la manœuvre.
Pour info : le jus de citron (le vrai, pas celui en plastique que tu mets sur tes croustibats) peut faire office de désinfectant et astringent naturel.
Askip : le miel aussi mais je ne l'ai jamais testé.

SACHE QUE l'huile de coco est elle aussi très efficace sur les boutons. Je mets donc de l'huile d'arbre à thé le soir avant de me coucher en alternance avec l'huile de coco (au bout du 3ème jour car les précédents je carbure à l'huile d'arbre à thé).

Mon avis sur les crèmes.
Personnellement, je ne crois pas aux crèmes types acyclovir, zovirax etc ... par pure expérience.
Pourquoi ? Parce que la crème ramollit le bouton et le fait pulluler, or avec le bouton asséché, les risques de propagation sont quasi-nuls. Ceci n'est que mon opinion personnelle de femme qui a de l'herpès depuis ses 6 ans.

Mon avis sur les patchs.
Askip c'est bien.  Sauf que :
- sorry mais ça se voit
- quand tu colles un patch sur un bouton, ça l'isole certes, mais ça le fait "macérer"
- le décollage ... c'est comme un méga sparadrap sur une plaie : même délire. Bilan : méga aïe.
- pour la plupart d'entre-nous et ne mentez pas, nous avons de LA MOUSTACHE et/ou des petits poils au-dessus de la lèvre, essayez de décoller un patch sans vous faire une épilation ....

Partie 3 - MAQUILLAGE
On passe à la partie camouflage : fond de teint, conceler, poudre etc mais ATTENTION ! Ne vous maquillez pas avec votre pinceau ou éponge avec laquelle vous avez l'habitude de vous maquiller quotidiennement sans quoi vous allez contaminer votre outil et ... propager à chaque make-up le virus.

Solution : coton, coton-tige ou éponge à usage unique. Idem pour les serviettes de toilette, si vous essuyez votre visage, ne ré-utilisez pas la même serviette car elle est contaminée.
Veux-tu réellement faire un remake de walking-dead ? Je ne pense pas.

En gros, tu fais ton teint en tentant de camoufler comme tu peux ton ou tes boutons sans mettre trop de couches non plus sans quoi le bouton ne pourra pas respirer et donc, se barrer car il sera étouffé par ton maquillage.
En gros : avec parcimonie.


Partie 4 - LA DIVERSION
Mise sur sur ton maquillage des yeux ou sur le rouge-à-lèvres bien rouge.
ATTENTION ! pour le rouge-à-lèvres pareil que pour le teint, on n'utilise pas son RAL quotidien qui deviendra le cas échéant un rouge-à-herpès.
Coton uniquement et à usage unique, toujours !

➸ Les yeux charbonneux, à fond.
PS : non, rester la main devant sa bouche n'est pas une solution.

PARTIE 5 - LES GROS MYTHOS
(lire mon article à ce sujet ici). Je vous indique néanmoins quelques pistes et nouveautés :

- J'ai coincé ma bouche dans mon bouchon Bic.
- J'ai fait une allergie à la pomme, poire, poisson, ananas, noisette, latex, lycra, vie ...
- Mon chat m'a mordu, je lui faisais des papouilles lorsque tout à coup il s'est soudainement tourné vers moi et m'a attrapé la bouche violemment pour me mordre.
- Le stress ! 
- C'est mon nouveau rouge-à-lèvres je dois faire une réaction.
- Je me suis coupée en buvant un verre de vin, le verre était ébréché.
- La pilule.

Ou si vraiment on n'a pas le temps : j'ai un herpès, autre chose ? 

PARTIE 6 - LA NUIT
Ta meilleure amie, lumière éteinte, bougies romantiques : on ne voit rien !


PARTIE 7 - DE TOUTE FAÇON ON SAIT TOUS COMMENT LA SOIRÉE VA SE TERMINER.
Je clôturerais cet article en t’annonçant cher(e) ami(e) vérolé par l'herpès, que lorsque l'on se roule des pelles et/ou allons plus loin dans la découverte du corps humain et du kamasutra ... tout passe inaperçu. I promess.



Information utile : je rappelle à l'assemblée que je ne suis pas médecin, pharmacien, avocat ... et que tous ses conseils ne sont que le fruit de mon expérience personnelle.

Sortez couvert(s) ! 

13 Comments