Vous me saoulez tous avec le FN

BIM BIM - Je n'ai pas le temps de faire un prélude.



L'heure est grave, je suis gavée de vous tous. Oui oui je sais, ce n'est pas une breaking new dans la mesure où les gens m'insupportent assez fréquemment seulement là, on a atteint des sommets.
A moins de vivre dans une grotte et d'être sourd, muet, aveugle et mancho personne n'a échappé à ce déferlement médiatique concernant les élections régionales de dimanche.

Déjà, à la base, dimanche c'était hanoukkah. C'était aussi le premier tour des élections mais soyons francs, hanoukkah c'est quand même vachement mieux.


Parenthèse fermée, je serais claire : mais WTF ?

Si me suivez depuis longtemps vous le savez déjà, je suis totalement anti-FN.
Si vous me suivez depuis peu vous le savez aussi, je suis totalement anti-FN.
Si vous ne me suivez pas vous ne lirez pas cette phrase mais je vous le dis quand même :
je t'aime.

Ce n'est un secret pour personne et pourtant c'est mon intimité (qui a compris le sens de cette phrase sans aucun sens ? personne ? ok).
Je n'expliquerais pas pourquoi ni comment ni quand ni bref, je ne vote pas FN et pourtant, c'est le parti que je connais le mieux.
Pour votre plus grand bonheur, je vous joins le lien d'un article (← clique clique) que j'avais écrit il y a fort longtemps puis que j'avais finalement retiré du blog.
Entre-temps j'ai changé d'avis (mais ce n'est pas le sujet) et avec cet article vous en saurez sans doute un peu plus concernant mon aspiration - ou désespération - politique.

Quoi qu'il en soit, je connais le FN, je lis et regarde les interventions du FN et je connais leur programme. Je ne suis pas comme la plupart des gens qui ne voient pas plus loin que le bout de leur Stan Smith et parlent sans connaître. Je connais le parti, je suis contre, fin de l'histoire.
Chacun ses idées, ses opinions et je ne me permettrai jamais de juger qui que ce soit sur ces idées, aussi différentes ou à mon sens aussi stupides soient-elles.
Chacun sa life comme on dit.

J'ai des amis qui ne pense pas comme moi, fort heureusement - j'ai du mal avec le sucage de yeps - et d'autres qui sont à environ dix millions d'années-lumière de mes idées et pourtant, ce sont mes amis.
Je ne suis pas Dieu, je n'ai pas la parole sainte et ne souhaite convertir personne à mes idées même si ce sont celles qui me tiennent à coeur, si je, tu, nous nous sommes battus pour la liberté ce n'est pas pour altérer celle des autres.
Même si certaines idées sont selon moi anti-liberales justement, je ne suis personne pour indiquer le chemin à suivre ou la façon de penser.
Nous nous nourrissons des uns des autres, les gens qui sont intolérants et/ou stupides pour ne pas comprendre cela n'ont qu'à aller trouver la paix intérieure, mais loin de moi merci.

Bref. Il est évident que certaines choses telles que le racisme, l'homophobie, l'intolérance, l'antisémitisme et tant d'autres choses sont rédhibitoires à mon sens.
Inutile de reparler de mon récent rencard qui s'est soldé par un échec lorsque l'homme sympa cinq secondes auparavant m'informa cinq secondes après qu'il votait FN et n'aimait ni les noirs ni les arabes.
Soyons clairs, je ne pense pas que les "partisans" "votants" FN soient tous racistes/ antisémites ect ect. Le fond du débat n'est pas de savoir QUI sont les personnes soutenant le FN et votant pour ce parti mais de laisser les gens penser ce qu'ils veulent, quand bien même leurs idées sont à chier (sorry, fallait que je le place).

Je la fais simple, 2015 a été une CENSURED d'année de CENSURED de CENSURED de sa race de CENSURED mais elle a fait ressortir le meilleur de nous, même dans le pire.
Le 7 janvier, l'après-13 novembre nous n'avions que ce mot à la bouche : liberté.

Alors oui les gars, désolée, la liberté c'est aussi laisser les gens penser et dire ce qu'ils veulent même si nous considérons cela comme stupide, même si justement le parti altère celle-ci.
Ceci n'est toujours pas le débat.

Je suis anti-FN et le serais toujours c'est un fait, mais pourquoi je ne laisserais pas les gens ne pensant pas comme moi s'exprimer ? Moi qui prône la liberté ? 
Ce n'est pas parce que CERTAINS (j'insiste) préfère voter contre la liberté que je dois me mettre à leur niveau. Je suis tolérante, MOI.

Oui le FN a obtenu +40 % au premier tour, oui la montée fulgurante du parti me fait peur, oui j'ai déchiré l'affiche en bas de chez moi et me suis sentie puissante alors qu'en réalité c'était complètement stupide mais oh, chacun sa life. On ne peut pas gagner tout le temps malheureusement, parfois on n'a pas le choix faut accepter.
Ce qui ne veut pas dire s'incliner au contraire.




Oui on a le droit de dire qu'on est pas d'accord. Oui on a le droit de dire que ça craint à mort. Oui on a le droit de faire des fuck quand Marine parle à la télé. Non on a pas le droit d'insulter les gens qui votent pour le FN.

Un combat ne se gagne pas grâce la bêtise, il faudra être beaucoup plus subtils et intelligents que ça.
Les réseaux sociaux, les médias, les journaux télévisés, vous me saoulez tous.
Quand je rentre chez moi d'une journée de merde, du métro de merde, de plus-de-batterie-sur-mon-iphone de merde, de il-m'a-toujours-pas-répondu-ça-fait-dix-sept-jours-il-doit-être-mort de merde et bien quand j'allume la télé j'ai envie de me détendre, de souffler, de regarder des conneries débilisantes pour aspirer à un peu de légèreté dans ce monde qui parle en ouersse (expression typiquement banlieusarde, que ceux qui comprennent comprennent) pas de me taper en boucle les journaux/émissions/ programmes anti-FN et tout ce cirque médiatique

Et puis sérieusement les gars, de vous à moi, de moi à vous et de moi au monde : 40 % c'est énorme, donc il fallait bien des gens pour voter, qui ont voté, donc arrêtez avec votre anti-FN à la con, dans ces 40 % y'a peut-être votre enveloppe.

A bon entendeur.
SALUT ✌

24 Comments